FANDOM



Triste Sire est un antagoniste apparaissant dans le long-métrage animé, Robin des Bois, sorti 1973. C'est un serpent conseiller du Prince Jean.

Présentation

Apparence

Triste Sire ressemble fortement à Kaa, le python du Le Livre de la Jungle

Personnalité

Triste Sire est le bras droit et le serpent conseiller du Prince Jean. Fidèle, étant celui qui a permis son accession au pouvoir, il essaie souvent d'avertir le Prince des dangers et autres pièges variés, alors que ce dernier ne l'écoute jamais. Lorsque le Prince fait les frais du piège, Triste Sire se plaint du fait que le Prince qui ne l'a pas écouté et se fait toujours châtié. D'une nature faible, Triste Sire sert de défouloir quand le Prince Jean pique un colère. Pour le calmer, Triste Sire lui rappelle sa mère, ce qui fait revenir le tic habituel du Prince, hormis à la fin du long-métrage où la colère du lion est trop grande.

Triste Sire est aussi cupide que le Prince Jean dès lors qu'il est remarquablement impressionné de voir son roi recourir aux taxes pour inciter les pauvres à donner leur argent. Néanmoins, il a un certain degré de moralité en étant choqué témoin du plan machiavélique du Prince Jean qui consiste à pendre frère Tuck, un ecclésiastique, pour attirer Robin des Bois dans un piège. Cela pourrait éventuellement aussi être dû au fait, qu'au Moyen Age, s'en prendre au clergé, entraîne des sentences punitives infligées par l'Eglise. Le serpent est également ambitieux puisqu'il devient premier conseiller du royaume en permettant au Prince Jean d'accédant au pouvoir. Il est possible qu'il veuille même régner lui-même puisqu'il essaie d'hypnotiser le Prince Jean, sans succès.

Triste Sire a un côté comique de par ses gags récurrents, avec sa manie à siffler dans les oreilles du Prince Jean, ce qui irrite celui-ci. Triste Sire peut se montrer pompeux et jaloux, comme lorsque Petit Jean, déguisé en noble, prend la place du serpent dans la loge royale, lors du tournoi de tir à l'arc. Il ne supporte pas qu'on l'appelle par d'autres noms ou encore qu'on s'adresse à lui sur un ton familier.

Pouvoirs et capacités

En plus de sa ressemblance physique avec Kaa, Triste Sire possède, comme lui, la capacité d'hypnotiser n'importe quel individu, pouvoir qu'il a utilisé sur le Roi Richard pour le faire partir en croisade et permettre au Prince Jean de régner. Il essaie également d'utiliser l'hypnose sur le prince, mais ce dernier l'en empêche.

Apparitions

Robin des Bois (1973)

Triste Sire apparaît aux côtés du Prince Jean au début du film lorsqu'ils voyagent à travers l'Angleterre dans un carrosse, manifestant leur satisfaction quant à l'or qu'ils ont collecté pour nourrir les riches. Lorsque le Prince demande à son conseiller quelle sera leur prochaine destination, le serpent vérifie la carte et voit qu'il s'agit de Nottingham. La manière dont le Prince Jean a ursurpé le trône est alors mentionnée : Triste Sire a hypnotisé le Roi Richard, pour qu'il parte en croisade et laisse son frère à la tête du royaume. Lorsque la mère du Prince, qui favorisait toujours Richard au détriment de Jean, est mentionnée, cela réveille la psychose du monarque qui se met à sucer son pouce de manière compulsive, que le conseiller réprouve. Il essaie de l'hypnotiser pour en apparence le guérir, mais le Prince refuse catégoriquement. Il donne l'ordre d'arrêter le carrosse lorsque des diseuses de bonnes aventures accourent pour offrir leurs services au souverain. Triste Sire conseille à ce dernier d'être méfiant dès lors qu'il peut s'agir de bandits, mais le Prince trouve cette hypothèse risible. Invitées à embrasser les mains royales, les voyantes en profitent pour subtiliser ses bagues, ce dont Triste Sire se rend compte et essaie d'avertir le Prince, mais sa langue siffle alors dans son oreille, ce qui déplaît à ce dernier. Le Prince Jean finit par en avoir assez des interventions de son conseiller et l'enferme dans un panier sur lequel il s'assied pendant que la voyante lui prédit apparemment son avenir. Le souverain est berné et la voyante qui n'est autre que Robin des Bois déguisé lui subtilise tout son or et ses vêtements avant de fuir avec Petit Jean. Le Prince ordonne qu'on les poursuive, mais, Petit Jean ayant déstabilisé les roues du carrosse en enlevant les parties dorées, le convoi se démonte de lui-même. Le Prince et son conseiller finissent dans la boue. Ce dernier critique le monarque en affirmant qu'il a tout fait pour le prévenir, ce qui énerve le Prince Jean qui écrase son miroir sur la tête du serpent. Celui-ci lui rappelle alors qu'il appartenait à sa mère, ce qui le perturbe de nouveau.

Plus tard, Triste est assis aux côtés du Prince Jean lors du tournoi de tir-à-l'arc qui est secrètement une opération visant à capturer Robin des Bois, activement recherché qui pourrait être déguisé en l'un des participants. Un personnage se faisant appeler Sir Reginald, en réalité Petit Jean déguisé, se présente au monarque et se fait tout de suite apprécie de lui. L'ours s'assoit accidentellement sur le serpent qui est à sa grande peine est congédié par le Prince qui lui demande de garder les yeux ouverts au cas où Robin des Bois apparaîtrait. Triste Sire insère sa tête dans un ballon et parcourt ainsi le site en volant pour détecter le voleur sans savoir qu'il est suivi en bas par Frère Tuck et Adam de la Halle qui souhaitent le capturer pour empêcher la capture de leur héros. Le serpent finit par trouver le renard qui est déguisé en cigogne en regardant sous son costume, mais est vite capturé par Frère Tuck et Adam de la Halle qui font éclater son ballon à l'aide d'une flèche et l'enferment dans un baril plein de bière malgré les supplications du serpent qui ne boit d'ordinaire jamais d'alcool. Après la capture, puis la fuite de Robin des Bois et de ses alliés, le Prince Jean, s'étant caché derrière le baril, appelle son conseiller avec mécontentement et l'entend à l'intérieur du baril. Il l'extirpe et voit que le serpent est soûl. Il l'informe trop tard de la présence du renard et, en guise de punition, est attaché à un poteau avec le défi d'arriver à se détacher s'il le peut.

Dans une scène ultérieure, Triste comptabilise les taxes collectées au nom du Prince Jean quand il entend le Shérif de Nottigham chantonner une chanson populaire ridiculisant le souverain. Le serpent l'imite, mais change rapidement les paroles pour les rendre élogieuses quand il voit le Prince entrer. Le Shérif qui ne s'en est pas aperçu le corrige, ce qui provoque la colère du monarque qui ordonne que l'on triple les taxes en guise de châtiment.

Plus tard, alors que nombreux habitants ont été emprisonnés dans le donjon pour ne pas s'être acquitté des nouvelles taxes, Triste Sire est assis aux côtés d'un Prince Jean empreint d'une rage silencieuse. Le serpent essaie de le réconforter en l'informant de l'emprisonnement de Frère Tuck pour avoir attaqué le Shérif dans un excès d'indignation. Le Prince Jean explose de colère en criant que c'est Robin des Bois qu'il souhaiterait capturer, mais se rend vit compte qu'il peut employer cette nouvelle à son profit. Il prévoit ainsi de pendre Frère Tuck pour attirer Robin des Bois et le capturer de manière définitive. Triste est profondément choqué quant à cette décision, la pendaison d'un ecclésiastique l'horrifiant.

La nuit avant l'exécution, Triste Sire dort dans un berceau à côté du lit du Prince Jean qui sommeille aux côtés de son or pendant que Robin des Bois et Petit Jean réalisent l'évasion des détenus de son donjon. Robin lui-même pénètre dans la chambre du monarque pour subtiliser ses sacs d'argent en les attachant à une corde qu'il a fixé avec des flèches. Triste Sire est réveillé, mais ne remarque pas le renard qui lui chante une légère berceuse pour le rendormir. Mais, lorsque des pièces de monnaie finissent par tomber, Triste Sire détecte l'opération et mord un sac pour essayer de le stopper, mais s'attache aussi au pied du Prince Jean et le lit bascule vers le balcon. Plus tard, quand Robin des Bois tombe dans les douves en s'échappant avec une flèche ayant percé son chapeau, le Prince Jean espère sa mort, mais Triste Sire qu'il est parvenu à survivre. Le serpent critique alors le monarque pour avoir échoué à la capturer à plusieurs reprises et, avant que le Prince ne puisse le frapper, lui fait remarquer que le château de sa mère brûle. Cela provoque une crise chez le Prince Jean qui se met à sucer son pouce tout en pourchassant le serpent à travers le château.

À la fin, il est visible que le Roi Richard revenu a condamné le Prince Jean, Triste Sire et le Shérif à travailler dans une carrière de pierre. Le serpent ne dissimule pas son rire quand l'ex-souverain frappe son pied par accident.

Conception et animation

Triste Sire est l'un des deux personnages importants qui sont entièrement inédits par rapport à la légende dont le long-métrage s'inspire, l'autre étant Dame Gertrude. Dans une version alternative storyboardée de la fin du film, juste après être tombé dans les douves du château du Prince Jean, Robin des Bois est effectivement blessé et porté par Petit Jean dans l'église de Frère Tuck. Le Prince Jean et Triste Sire encapuchonnés suivent ses pas pour trouver le renard aux soins de Marianne et de Mère Souris. Le Prince s'apprête à l'assassiner, mais est arrêté par le Roi Richard en personne. Ce dernier réprimande fortement son frère qui se met à sucer son pouce, tout comme son conseiller qui fait de même avec sa queue.