FANDOM



Personnalité

S'il demeure un héros tout au long de sa carrière cinématographique, télévisée, littéraire ou vidéoludique, Mickey connaît une évolution par rapport à ses premières années d'apparition. Sa personnalité, qui se développe, devient davantage positive, honorable et dénuée de noirceur dès lors qu'il devient l'effigie de la Walt Disney Company et l'incarnation de l'esprit optimiste de son créateur et alter-ego, Walt Disney, même s'il reste parfois prompt aux erreurs et des défauts peuvent lui être attribuer, notamment dans sa représentation à partir des années 1990, mis-à-part les productions destinées au très jeune public, telle La Maison de Mickey.

Mickey est principalement très chaleureux et très aimable envers ses amis, mais aussi envers tous ceux qui l'entourent et qu'il croise sur sa route à la condition qu'ils n'aient pas de noirs desseins affichés, ce qui est presque toujours le cas de Pat Hibulaire auquel Mickey ne fait presque jamais confiance. Il est accueillant, ce qui est visible lorsqu'il reçoit chez lui des orphelins abandonnés dans les court-métrages des années 1930. Il est ainsi grandement généreux et presque toujours prêt à aider les autres, que ce soit pour de petits services ou si Minnie, Pluto, l'un de ses amis ou quiconque est en danger. C'est à aussi à ce titre qu'il participe à des projets caritatifs, comme Le Gala des Orphelins. Dans Mickey père Noël, la souris, mendiante, emploie qu'elle a gagné en donnant Pluto à une famille de riches pour faire passer un beau réveillon de Noël à une pauvre famille d'orphelins. Mickey peut se montrer davantage égoïste dans ses premières apparitions, où il veut forcer Minnie à l'embrasser ou se montre cruel en tirant la queue d'un chat pour en tirer de la musique, ou dans Mickey Mania où il est réticent à réaliser certains services, comme emmener Dingo à l'aéroport très tôt le matin. L'altruisme de Mickey prévaut néanmoins et le pousse même à se sacrifier vers la fin d'Epic Mickey pour Gus et Oswald qui le méprisait pourtant, ainsi que pour tous les habitants du Monde de la Désolation. quand quelque chose le gêne (Donald et une abeille dans La Fanfare) ou quand n'arrive pas à faire quelque chose, comme déplacer une cigogne ou jeter de l'eau à la mer dans Nettoyeurs de pendules ou Chasseurs de baleines, ou bien lorsqu'il réprouve un comportement ou se bat, comme dans Kingdom Hearts ou Mickey, Donald, Dingo : Les Trois Mousquetaires. Mickey peut en outre se montrer très jaloux par rapport à Minnie et n'apprécie nullement l'arrogance de Mortimer, tout comme Donald avec Gontran.

Peut-être en raison de toutes ces qualités, Mickey est très fréquemment celui qui dirige dans son groupe d'amis dans la réalisation de leurs divers projets ludiques, professionnelles ou bénévoles, que ce soit dans un orchestre, une fanfare, sur un navire, dans le club de Tous en boîte ou dans le garage qu'il tient avec ses amis dans Mickey et ses amis

Top Départ !. Toutefois, lorsque son trio est composé de lui, de

Donald et de Dingo uniquement, il fait souvent jeu égal avec eux, notamment dans le cadre de petits boulots, comme le nettoyage de pendules ou la chasse aux fantômes, ou de leur petite société Ajax dans Mickey Mania. S'il est inséré dans des situations difficiles à résoudre comme ses deux meilleurs amis, Mickey pourrait apparaître comme le plus raisonnable par rapport au plus qu'irascible Donald et au benêt Dingo, qu'il essaie de sauver dans Nettoyeurs de pendules. Cette direction n'est le plus souvent valable que lorsqu'il est avec ses amis, Mickey pouvant très bien être aux ordres d'autres individus, tel Pat Hibulaire dans Steamboat Willie ou Mickey, la magie de Noël.

Que ce soit durant les années 1930 ou 1990, Mickey peut parfois se montrer autoritaire vis-à-vis de Pluto s'il fait quelque de mal, comme poursuivre un chat ou faire tomber le sapin de Noël en poursuivant Tic et Tac. Mickey fronce alors les sourcils et lui crie dessus ou lui ordonne de rentrer dans sa niche, comme dans Le Jour du Jugement de Pluto. Cette autorité se retrouve chez Donald dans son rapport avec ses neveux, même si ces derniers ne lui obéissent pas toujours, et finit toujours par s'estomper, l'affection de Mickey l'emportant sur sa colère, comme dans Mickey, il était deux fois Noël.

Malgré son courage dans les situations à risque, dans les court-métrages des années 1930 et 1940, Mickey peut se montrer embarrassé devant Minnie qu'il aime tendrement, lors d'un rendez-vous galant ou d'une simple visite, ce qui touche sa dulcinée. Cela est lié à son grand amour réciproque pour Minnie qui essaie aussi de le maintenir dans le droit chemin en lui apprenant à être ponctuel, ce avec quoi Mickey a parfois du mal (Le Rendez-vous raté de Mickey), ou dans d'autres domaines, telle l'addiction aux jeux-vidéos dans Mickey perd la tête.

La curiosité de Mickey peut rappeler celle de Pinocchio ou d'Alice dès lors qu'elle peut avoir des effets négatifs et lui apporter des ennuis, comme dans De l'autre côté du miroir, Les Alpinistes, ou L'Apprenti sorcier où Mickey ne peut pas résister à la tentation d'essayer les pouvoirs magiques de Yen Sid en prenant son chapeau malgré son inexpérience, ce finit par causer une grande inondation.

Mickey n'est pas infaillible et peut se ainsi se montrer maladroit et se tromper, de même que se mettre lui-même dans des situations dangereuses, comme dans Le Jardin de Mickey ou Epic Mickey où à cause de sa curiosité il cause des ravages dans le Monde de la Désolation.

Biographie fictive

Mickey Mouse était l'une des plus grandes stars planétaires de l'univers de Disney. Il vivait avec son chien Pluto dans une petite maison de banlieue, à Mickeyville dans le Calisota, la même ville que sa fiancée Minnie et son ami Dingo.

Enfance

Lorsqu'ils étaient jeunes, Donald, Dingo et Mickey ont passé beaucoup de temps ensemble. En fait, ils étaient même amis d'enfance. Un jour où ils avaient trouvé des planches, Mickey et Dingo voulurent fabriquer une cabane, mais Donald (que Mickey surnommait « Don ») n'était pas de leur avis, et voulait en faire un radeau. Résolu à parvenir à ses fins, Donald attendit que le plancher de la cabane soit construit et le fit glisser sur l'onde d'un cours d'eau tout proche : il aurait son radeau, un point c'est tout !

Emporté par le courant, Donald se dirigeait vers une chute d'eau et ne dut sa survie qu'hasard : projeté dans les airs par les rapides, le radeau atterrit entre les branches d'un arbre situé en contrebas. Voyant cela, Mickey et Dingo plaisantèrent en disant que Donald avait enfin mûri et accepté l'idée de construire une cabane [1].

Jeunes années

Ajax exterminators

Le trio, à l'époque où ils travaillaient ensemble.

Quelques années plus tard, les trois compagnons étaient toujours inséparables. On les a vus, tous les trois, exercer ensemble divers petits métiers, comme celui de chasseurs de fantômes pour une société nommée Ajax [2] ou de nettoyeurs de pendules [3].

Un jour, alors que Donald vivait chez son « oncle » Paul P. Zoupe, Mickey vint lui prêter main forte pour résoudre une sombre affaire de manteaux volés. Ce fut de là une des premières enquêtes criminelles de Mickey Mouse [4].

On suppose que la « séparation » entre Mickey et son ami Donald survint quand ce dernier s'installa à Donaldville. À partir de là, Donald renoua avec des membres de sa famille qu'il ne connaissait pas, et se constitua un entourage qui ne laissait plus beaucoup de place à ses anciens amis.

Un meilleur ennemi pour la vie

04bandconcert

Mickey dans son premier film en couleurs, La Fanfare.

Alors qu'il était encore tout jeune et espiègle, Mickey travailla comme matelot sur le Willie, le bateau à vapeur du capitaine Pat Hibulaire. Peu discipliné, le jeune Mickey passait plus de temps à jouer de la musique qu'à exécuter les ordres de son capitaine [5]. Plus tard, lorsque le Willie coula avec sa précieuse cargaison, Mickey fut en partie responsable du naufrage. Cette histoire ne resurgit pas avant bien des années, mais elle marqua le début de relations conflictuelles avec Pat Hibulaire.[6]

Une souris adulte

Désormais perdus de vue par son ami canard, Mickey continua de mener sa vie de son côté, poursuivant sa carrière de vedette de dessin animé, tout en se consacrant à diverses enquêtes qui le rendirent plus célèbre encore.

Il y eut encore quelques interactions entre Mickey et Donald, mais elles furent très rares et fugaces. Lors de la célébration du 50e anniversaire de l'arrivée de Balthazar Picsou à Donaldville, un homme proposa de lui offrir une photo dédicacée de Mickey [7]. On notera également qu'un jour, après avoir fait une indigestion de parfaits aux panais et à l'huile de banane, Donald fut victime d'une crise de somnambulisme et confondit un de ses neveux avec son vieil ami Mickey. Dans son sommeil éveillé, Donald se tourna vers Riri d'un air soupçonneux en lui disant : « Est-ce que tu trouves que je me ressemble, Mickey ? En tout cas, toi, tu ne te ressembles pas ! » [8].

Anecdotes

  • La date de l'anniversaire fictive de Mickey est établie au 18 novembre, date par ailleurs de sortie officielle du court métrage Steamboat Willie.
  • Au départ, Mickey devait être nommé "Mortimer Mouse" mais sa femme, Lilian Disney n'aimait pas ce prénom et l'appela "Mickey Mouse". Le nom Mortimer Mouse a été donné par la suite à un autre personnage.
  • Depuis 1978, Mickey possède une étoile sur Hollywood Boulevard. Il fut le premier personnage issu des dessins animés à avoir eu cet honneur.
  • Mickey est la version modernisée d'Oswald le lapin chanceux, personnage créé par Disney en 1927. Mickey a beaucoup de points communs avec Oswald comme leur visage, leur corps et leurs vêtements.
  • Selon une rumeur, Mickey serait une souris car le studio de dessin où il fut conçu en 1928 était infesté de ces petits rongeurs. D'autres rumeurs sur les origines de Mickey existent également, notamment le fait que Walt Disney aurait eut l'idée de Mickey dans le train qui le ramenait en Californie après qu'il eut perdu les droits d'Oswald le Lapin Chanceux. Selon une troisième version, l'idée de Mickey aurait été inspirée à Walt non pas par une horde de rongeurs, mais par une simple souris qui aurait fréquenté à une certaine époque la corbeille à papier où il jetait les dessins dont il n'était pas satisfait.

Toutes ces légendes n'ont jamais été confirmées historiquement, bien que Walt Disney les ait racontées de nombreuses fois. L'animateur Ub Iwerks, ami de Walt et son principal animateur à l'époque, a toute sa vie défendu que l'apparence graphique de Mickey était entièrement son œuvre, ce qui paraît assez vraisemblable, puisque Walt Disney à l'époque était scénariste et non animateur.

  • La voix anglophone de Mickey fut tout d'abord assurée par Walt Disney en personne. Il dut renoncer à doubler le personnage en 1947, sa voix se fatiguant à cause du tabac.
  • « Mickey Mouse » est l’un des noms de code utilisée par les Alliés du Débarquement en Normandie.

Notes et références

  1. La vie tapageuse de Donald Duck, histoire de Vic Lockman et Tony Strobl publiée en 1960.
  2. Les Revenants solitaires ( Lonesome Ghosts), sorti en 1937.
  3. Nettoyeurs de pendules (Clock Cleaners), sorti en 1937.
  4. Mickey et Donald le courageux, histoire de Ted Osborne et Floyd Gottfredson publiée en 1935.
  5. Steamboat Willie (1928).
  6. Mickey et le fleuve du temps, histoire de Francesco Artibani, Tito Faraci et Corrado Mastantuono publiée en 1998.
  7. Un petit cadeau très spécial, histoire de Don Rosa publiée en 1997.
  8. Un anniversaire de rêve, histoire de William Van Horn publiée en 1994.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.