FANDOM


Madame de Trémaine (Lady Tremaine en version originale) est l'antagoniste principale du long-métrage d'animation Cendrillon, sorti en 1950. Elle est animée par Frank Thomas, l'un des Nine Old Men, et doublée en version originale par Eleanor Audley qui n'est autre que la voix de Maléfique dans La Belle au Bois Dormant (1959). Elle est la belle-mère de Cendrillon, qu'elle déteste et jalouse, et la mère d'Anastasie et Javotte, qu'elle traite comme des enfants gâtées. Après la mort du père de Cendrillon, elle n'hésite pas à abuser de sa belle-fille moralement et fait d'elle une servante dans sa propre demeure. Son objectif est d'assurer la promotion sociale de ses filles, notamment en les mariant au Prince charmant.

Présentation

Apparence

Madame de Trémaine semble être âgée, mais a très bien vieilli. Ses traits du visage sont très nets, on y voit un grand nez crochu avec des plis prononcés sur les deux côtés de celui-ci. Elle a les yeux verts qui lui donnent un côté féroce et méchant à son regard quand elle est en colère. Elle porte des boucles d'oreilles en forme d'orbe pour contraster avec la couleur de ses yeux. Elle a les cheveux gris. Elle est le plus souvent vue avec un ensemble de vêtements qui se compose d'une grande robe rouge, et d'une broche en or près de son cou, ainsi qu'un collier violet. Elle porte un grand anneau vert sur son annulaire droit. Ses ongles ont une teinte lavande, de même couleur que ses manches. Sa tenue officielle (qu'elle porte au bal) est une longue robe pourpre avec des manches courtes.

Dans Cendrillon (2015), en dépit d'être la mère de deux filles très cultivées, Madame de Trémaine est une femme belle et élégante avec des cheveux roux et les yeux bleus, et est toujours bien habillée. Pour le bal, elle portait une robe verte émeraude, un collier en or, une paire de gants dorés en satin, et ses cheveux étaient agrémentés de quelques plumes d'or.

Personnalité

Contrairement à beaucoup d'autres méchants Disney, Madame de Trémaine ne possède pas de pouvoirs magiques et n'a pas de force surhumaine. Dotée d'un jeu subtil, elle ne joue dans pas l'exagération mais fait preuve d'une agressivité passive, maîtrisant l'art des apparences pour véhiculer l'image d'une femme plus que respectable. Froide, cruelle, ambitieuse et occasionnellement sarcastique, elle éduque ses filles aux bonnes manières, la grâce et la maîtrise de soi, et le leur rappelle toujours lorsqu'elles se chamaillent ou font preuve de grossièreté. Le seul moment où elle brise cette règle est, ironiquement, au moment où Cendrillon interrompt la leçon de musique pour apporter à Madame de Trémaine l'invitation au bal. Elle a un regard sinistre et n'hésite pas à infliger les pires humiliations et corvées à Cendrillon. Par exemple, pensant que sa belle-fille a intentionnellement introduit une souris dans le petit-déjeuner d'Anastasie, sans lui laisser la possibilité de s'expliquer, elle lui fait recommencer bon nombre de nettoyages, ajoutés à ses tâches usuelles. Elle en retire à chaque fois satisfaction, visible à son sourire. Elle est beaucoup plus coulante avec ses propres filles, qu'elle souhaite destiner au meilleur, plus en terme d'ascension sociale que de bonheur personne. Cela est particulièrement visible dans le Sortilège de Cendrillon, sorti directement en vidéo, où elle n'a que faire des sentiments d'Anastasie, l'opus démontrant d'ailleurs sa personnalité purement matérialiste. Elle reproche ainsi à sa propre fille, non amoureuse du Prince, son ingratitude après qu'elle ait tout fait pour garantir son ascension sociale. Il est également possible de s'y rendre davantage compte qu'elle n'aime en réalité pas ses filles puisqu'elle n'hésite pas à menacer Javotte lorsque celle-ci manque de faire découvrir leur supercherie au Prince. Sa cruauté est très probablement motivée par une certaine jalousie envers la douce, belle et charmante Cendrillon, bien plus gracieuse que ses propres filles mais aussi bien plus jeune qu'elle et l'objet de l'affection de son défunt père.

Il est intéressant de noter qu'elle n'a jamais physiquement abusé Cendrillon et qu'elle laisse ses filles le faire à sa place. Ainsi, elle fait sournoisement remarquer à ses filles que Cendrillon avait utilisé des perles de Javotte et l'écharpe d'Anastasie pour faire sa robe, ses filles prenant alors l'initiative de déchirer la robe de la jeune fille. Le caractère passif de son agressivité se dénote alors lorsqu'elle souhaite "bonne nuit" à cette dernière, de manière cruelle mais gracieuse, sachant que Cendrillon ne pourra plus aller au bal dans cette tenue. Dans Le Sortilège de Cendrillon, elle devient plus violente physiquement, surtout avec Anastasie et n'hésite pas, après avoir échoué à bannir sa belle-fille du royaume, à  lancer un sortilège pour la faire mourir aux côtés de ses amis, Jac et Gus. L'échec de ses machinations la met dans une telle colère qu'elle ne fait plus aucun effort pour voiler son mauvais caractère, lançant pléthore de sortilèges contre l'assemblée, y compris contre sa fille, Anastasie. Autre élément montré par le troisième opus, sa rancune profonde se traduisant par son désir de vengeance.

Dans Cendrillon, Madame de Trémaine est dépeinte de manière plus ambivalente. Elle est toujours une marâtre jalouse et rancunière envers Cendrillon, mais le film son côté humain est davantage développe, fortifiant son personnage comme un individu crédible. Bien que ses méthodes soient sournoises, elle défend ses filles quand elles manifestent un comportement gênant, et est déterminée à les marier avec des hommes riches. Elle admet également qu'elle est jalouse de la jeunesse, de l'innocence et de la bonté de Cendrillon, car elle représente tout ce qu'elle n'est pas. Cela démontre sa conscience de soi, qui fait que la marâtre se considère comme un personnage mauvais.

Apparitions

Cendrillon (1950)

Madame de Trémaine apparaît dès le prologue, caressant son chaton, Lucifer, tout en observant froidement, de la fenêtre, à l'instar de ses jeunes filles, son époux qui donne de l'attention à Cendrillon. C'est à la mort du père de Cendrillon que le véritable visage de la marâtre se révèle, celle-ci étant une femme froide et cruelle qui hérite du manoir de son défunt mari et fait de sa belle-fille une servante dans sa propre demeure, la contraignant à vivre dans le grenier.

Des années plus tard, Cendrillon apporte comme d'habitude le petit-déjeuner au lit qu'elle préparé pour sa belle-mère qui ne manque pas de lui rappeler calmement ses tâches. Quand Anastasie et Javotte viennent immédiatement la voir pour se plaindre de Cendrillon après qu'Anastasie ait trouvé une souris dans son petit-déjeuner, Madame de Trémaine convoque sa belle-fille. Ne lui laissant pas la possibilité de s'expliquer, elle lui ordonne froidement de recommencer diverses tâches qu'elle a déjà effectuées, en dehors de ses corvées usuelles, sans oublier de lui demander à ce qu'elle veille à ce que Lucifer prenne son bain, au déplaisir de ce dernier.

Plus tard, lors d'une leçon de chant et de musique qu'elle donne à ses filles, elle leur donne le rythme en jouant elle-même au piano, ne faisant visiblement pas attention à leurs affreuses prestations. Elle rappelle ses filles à l'ordre lorsqu'elles commencent à se chamailler et ne manque pas de montrer son énervement lorsqu'elle Cendrillon les interrompt, chose qu'elle ne devait jamais faire, pour leur montrer l'invitation royale qu'elle a reçu du Valet. La marâtre la lit elle-même et montre son contentement quant au bal, organisé par le Roi en l'honneur du retour du Prince, auquel toutes les jeunes filles célibataires du royaume sont conviées, y voyant une opportunité pour que l'une de ses filles épouse le Prince. Lorsque Cendrillon souhaite participer, invoquant le contenu de l'invitation et le fait qu'elle fasse après tout partie de la famille, Madame de Trémaine accepte à ce qu'elle les accompagne à condition qu'elle ait une robe convenable et ait fini l'intégralité de ses tâches domestiques. Après que Cendrillon, réjouie, l'ait chaleureusement remerciée et soit sortie, la belle-mère répond à l'incompréhension de ses filles en leur rappelant qu'elle a dit Si.

En effet, pendant qu'elle aide ses filles à se préparer, la marâtre et ces dernières chargent Cendrillon d'une incroyable multitude de corvées afin qu'elle n'ait pas le temps de préparer sa robe pour le bal. Elles réagissent ensuite avec satisfaction quand Cendrillon les informe qu'elle n'ira pas au bal, sa marâtre faisant à peine semblant de trouver cela dommage. Mais, lorsque, sur le point de partir, elles sont rejointes par Cendrillon, vêtue de la robe de sa mère, particulièrement enjolivée et préparée par ses petits amis, Madame de Trémaine fait mine de la féliciter et fait implicitement remarquer à ses filles que les perles et l'écharpe sont en réalité les leurs. Furieuses, Anastasie et Javotte s'en prennent à Cendrillon en déchirant sa robe. Elle les invite ensuite à la suivre avant de, sournoisement, souhaiter une bonne nuit à sa belle-fille, silencieusement chagrinée.

Au bal royal, Madame de Trémaine ne se doute pas que grâce à sa Marraine la Bonne fée, Cendrillon est a pu venir assister au bal, vêtue d'une manière tellement resplendissante que ni sa belle-mère, ni ses belles-filles, que le Prince a ignoré pour aller à la rencontre de la mystérieuse jeune femme, ne l'ont reconnue, la marâtre, curieuse, lui dénotant néanmoins un air familier.

Le lendemain, Madame de Trémaine fait irruption chez ses belles-filles pour les informer en toute hâte de la proclamation royale par laquelle le Grand Duc parcourt le royaume à la recherche de la jeune fille qui pourra chausser la pantoufle de verre, abandonnée par Cendrillon au palais, le Prince, et le Roi, souhaitant retrouver cette jeune fille. Y voyant une deuxième chance pour que l'une de ses filles épouse le Prince, la marâtre les presse de se préparer. Elle remarque alors le regard rêveur et heureux de Cendrillon qui ne répond pas aux ordres de ses belles-sœurs et va sereinement à sa chambre pour se préparer. Sa belle-mère comprend alors vite qu'elle est la jeune fille que le Prince recherche, et, d'un froid glacial, la suit jusque dans sa chambre pour l'y enfermer à clé, qu'elle met dans sa poche, en vue de l'empêcher de se manifester à la visite du Grand Duc.

À l'arrivée du Grand Duc, la marâtre fait de nouveau preuve de son élégance raffinée et présente ses filles. Elle est visiblement exaspérée par la lecture fastidieuse de la proclamation par le Grand Duc, attendant debout et buvant du thé, sans se douter que Jac et Gus sont en train de lui dérober la clé de sa poche. Elle finit ensuite par interrompre le Grand Duc et, durant l'essayage de la pantoufle par ses filles, blâme le Valet pour l'échec évident à faire entrer leurs grands pieds dans la petite pantoufle de verre. Lorsque le Grand Duc s'apprête à partir, la belle-mère lui assure qu'aucune autre jeune fille n'habite en cette demeure avant que Cendrillon, libérée, se fasse connaître et demande à essayer la pantoufle. La marâtre tente de dissuader le Grand Duc en clamant qu'il ne s'agit que d'une servante, sans succès, et, comme dernier tentative, le fait trébucher avec sa canne, la pantoufle se brisant. La satisfaction de Madame de Trémaine est brève dès lors que Cendrillon sort alors la deuxième pantoufle, à la stupéfaction de sa marâtre et de ses belles-soeurs.

Cendrillon (2015)

287287.jpg

Madame de Trémaine est incarnée par Cate Blanchett.

Belle, élégante, chic, avec des cheveux roux comme ses filles, Madame de Trémaine a été décrite par le narrateur comme une femme de sentiment et de goût raffiné. Elle s'est d'abord mariée avec Monsieur de Trémaine, qui selon elle, c'était un mariage d'amour. Après sa mort, son deuxième mariage avec le père d'Ella avait été pour le bien de ses filles.

Au début, Madame de Trémaine ne ressent aucune haine particulière envers Ella. Elle essaye plutôt de la refaire vivre, de lui faire retrouver le sourire, après la mort de la mère d'Ella. Elle aime faire la fête et boire sans modération.

Toutefois, au cours d'une fête, quand elle est allée chercher son mari, elle a entendu une conversation privée entre Ella et lui. Sa jalousie et le dépit envers Ella est né, la conversation a confirmé que son mari aimait Ella bien plus que ce qu'il lui a avait dit, et il a toujours tendrement chéri la mémoire de sa défunte épouse (la mère biologique de Ella) - qui fait qu'elle n'a jamais été aimée, et qu'elle vivait dans l'ombre de la mère d'Ella, mais aussi dans l'ombre d'Ella.

Le père parti en voyage, Madame de Trémaine révéla progressivement sa vraie nature, agressive. La première instance était de faire donner la chambre d'Ella pour Javotte et Anastasie, et la déplacer dans le grenier. Elle a également profité de la bonté d'Ella en la faisant travailler comme une servante.

Quand les nouvelles de la mort de son mari arrivèrent, elle était visiblement bouleversée. Ses filles ont alors demandé de leur héritage, mais elle répondit sèchement que cela n'avait pas d'importance. Elles étaient ruinées.

En raison des pressions financières, elle a renvoyer l'ensemble du personnel du château. Elle n'a également eu aucun scrupule à parler ouvertement de la façon dont elle le pensait vraiment à sa belle-fille : comme décrit par le narrateur, Ella a grandi pour être abusée par sa belle-famille, qui de plus en plus la considérait comme sa servante. Elle a ensuite rejoint ses filles pour se moquer d'Ella, devenue «Cendrillon», quand elle se réveilla couvert de suie, et même lui interdisa de siéger à table pour partager un repas avec eux.

Cinderella-Lady-Tremaine.jpg

Madame de Trémaine traite Ella comme une servante.

Lorsque le bal royal a été annoncé, Madame de Trémaine a refusé d'acheter une nouvelle robe pour Ella, et même l'accusait d'être trop ambitieuse de penser qu'elle pouvait assister au bal. Furieuse quand Ella semblait vouloir y aller dans une vieille et belle robe de sa mère, elle a arraché une des manches et a encouragé ses filles à déchirer le reste de la robe.

Plus tard cette nuit-là, Madame de Trémaine est aussi surprise que tout le monde quand une belle mais mystérieuse princesse dans une robe bleue vole le cœur du Prince, qui se nomme Kit. Malgré ses tentatives pour voir ses filles attirer le Prince loin de la mystérieuse princesse, elles échouent, et elle apprend plus tard par inadvertance que le Grand Duc avait déjà promis la main du Prince à la princesse Chelina de Saragosse. Cela la conduit à croire que ses chances de marier une de ses filles au Prince sont nulles.

Cependant, après le bal, elle soupçonne Ella d'être la mystérieuse princesse. Plus tard, elle découvre une pantoufle de verre cachée dans le grenier, qui à son tour conduit à une confrontation avec sa belle-fille. Elle commence par avouer que son second mariage avec le père d'Ella n'était que pour ses deux filles, mais elle était encore insupportablement jalouse de la façon dont il aimait Ella. Depuis que le Prince était tombé amoureux d'Ella, cela ruinait ses plans de lui marier une de ses propres filles. Elle propose alors un accord qui, selon ses propres mots, bénéficiera à toutes : après le mariage d'Ella et du Prince, Ella ferait en sorte que Javotte et Anastasie se marient avec des hommes riches.

Ella rejette cette idée, lui disant qu'elle ne va pas laisser le Prince et le royaume tomber dans les griffes de sa belle-mère. Madame de Trémaine, furieuse brisa la pantoufle en réponse. Choquée et attristée, Ella exige de savoir la vraie raison de la cruauté de sa belle-mère, Madame de Trémaine répond alors qu'Ella avait tout ce qu'elle n'avait pas : la jeunesse, l'innocence, et la bonté. Elle verrouille Ella dans le grenier.

Madame de Trémaine rencontre ensuite le Grand Duc, a qui elle fait du chantage en lui proposant de marier ses filles à des maris dignes en échange de garder un secret afin que le Prince se marie finalement avec la princesse Chelina.

Quand le capitaine a trouvé Ella cachée dans le grenier, Madame de Trémaine a initialement déclaré être sa mère, elle ne permet pas à Ella d'essayer la pantoufle. Ella répond sèchement qu'elle n'est pas et ne sera jamais sa mère.

Cependant, comme Ella quitte le château avec le Prince, elle tire un regard très significatif à sa belle-mère et lui dit finalement qu'elle lui pardonne. À cela, Madame de Trémaine tombe sur le sol dans la défaite. La famille Trémaine a ensuite quitté le royaume avec le Grand-Duc, pour ne jamais revenir.

Cendrillon 2 (2002)

Le Sortilège de Cendrillon (2007)

Un an après les événements du classique de 1950, Madame de Trémaine et ses filles mènent une morne existence, ces dernières devant s'occuper elles-mêmes du ménage. Elle leur donne ainsi le linge sale tout en étant fatiguée de leurs chamailleries.

Lorsqu'Anastasia rapporte la baguette magique de Marraine de la Bonne fée, clamant que c'est grâce à la magie que Cendrillon a réussi devenir princesse, sa belle-mère et sa soeur ne la prennent guère au sérieux jusqu'à ce que la Bonne fée vienne elle-même récupérer sa baguette. Dans la tiraillerie opposant Anastasie et la Bonne fée, Lucifer est brièvement métamorphosé et la fée est changée en pierre, ce dernier sortilège montrant à la marâtre tout le potentiel de la baguette. Elle souhaite alors l'utiliser pour s'extirper elle, ainsi que ses filles, de leur condition, mais aussi assouvir leur vengeance sur Cendrillon.

Elle remonte donc le temps jusqu'à la visite du Grand Duc à leur demeure pour leur faire essayer la pantoufle de verre. Sachant que Cendrillon va réussir à se libérer du grenier, elle écourte le protocole auparavant mis en oeuvre par le Grand Duc pour passer à l'essayage de la pantoufle. Elle use ensuite de la baguette pour que la pantoufle prenne la taille permettant à Anastasie de l'enfiler.

Le Grand duc, ravi, les invite alors à le suivre au palais avant que Cendrillon ne se fasse connaître. Disant devoir parler à sa servante, la vieille femme confronte sa belle-fille éberluée qui lui montre la deuxième pantoufle de verre. Elle clame que même si elle a dansé avec le Prince et pense peut-être même qu’ils sont tombés amoureux l’un de l’autre, ce n’était rien de plus qu’un rêve, et fait tomber et se briser la pantoufle de verre avec sa canne. Elle quitte ensuite la demeure après avoir affirmé que peu lui importait ce que ferait ou où irait sa belle-fille tant qu’elle ne s’approchait ni du palais, ni du Prince, sans oublier de sarcastiquement lui demander de nettoyer le verre brisé.

Au palais, le Prince, voyant que le jeune fille ayant enfilé la pantoufle n’est pas celle avec qui il a dansé, propose de leur demander une escorte jusqu’à leur foyer. Mais, la marâtre l’ensorcelle avec la baguette afin qu’il croit que la jeune fille avec qui il dansé était bien Anastasie et le convainc que le mariage doit avoir lieu le soir même. Le Grand duc les emmène ensuite à la salle de banquet pour le choix des pâtisseries du banquet. Tandis que la future belle-mère du Prince critique les choix effectués car non recommandés pour Anastasie, ses filles se mettent à violemment se chamailler et à se jeter les gâteaux en pleine figure, obligeant le Grand duc à les séparer juste au moment de l’arrivée du Roi dans la salle. Leur mère blâme alors le représentant du Roi, puis assiste impuissante à la lamentable prestation de danse de sa fille avec le Prince et à sa convocation à un entretien en privé avec le Roi.

Dans leurs appartements privés, Madame de Trémaine et Javotte ne sont guère impressionnées par le cadeau personnel que le Roi a fait à Anastasie : un coquillage représentant son amour pour sa défunte épouse. Clamant que le pouvoir est supérieur à l’amour, la vieille femme range la baguette dans un tiroir à clé et ne se doute pas que lorsqu’elle boit du thé, Jac et Gus sont en train de la lui subtiliser. Ils sont alors pourchassés par Lucifer, causant un désordre dans la pièce, ce qui conduit à l’arrivée immédiate d’une servante qui n’est autre que Cendrillon déguisée. Ayant des soupçons quant à la rapidité du service, Madame de Trémaine ne tarde pas à la démasquer, mais remarque trop tard que les souris ont réussi à obtenir la clé. Lucifer les pourchasse dans le palais avant que Cendrillon ne parvienne à avoir la baguette. Tombant sur le Prince, elle essaie de rompre l’ensorcellement mais est arrêtée par les gardes appelés par Madame de Trémaine qui reprend la baguette magique. Elle affirme alors au Prince qu’il ne s’agit que d’une servante ayant perdu l’esprit dont elle va assurer la prise en charge, et parvient à contenir la maladresse de Javotte qui manque de les faire démasquer. Elle ordonne ensuite aux gardes d’embarquer sa belle-fille à bord du prochain navire quittant le royaume afin qu’elle soit bannie à jamais.

Néanmoins, en dépit des efforts de la marâtre, le Prince finit par fuir le palais et partir à la rescousse de la jeune femme, ce à quoi Madame de Trémaine assiste impuissante de la fenêtre de sa chambre. De retour avec Cendrillon, la marâtre et ses filles aperçoivent le Roi ordonner leur arrestation. Après avoir d’Anastasie, la vieille femme utilise la baguette pour que toutes trois disparaissent juste avant l’arrivée des gardes. Le soir du mariage entre le Prince et Cendrillon, la marâtre fait irruption dans la chambre de cette dernière alors qu’elle a enfilé sa robe, caressant Lucifer dans ses bras. Elle lui présente alors une Anastasie métamorphosée en une copie parfaite de sa belle-fille, certaine que le Prince ne pourra faire la différence. Elle téléporte ensuite Cendrillon, ainsi que Jac et Gus, au loin, dans une citrouille transformée en carrosse ensorcelé, et y envoie Lucifer, transformé en cocher, lui demandant de faire en sorte qu’on ne les retrouve jamais vivants.

Lors du mariage, Madame de Trémaine observe la cérémonie derrière un rideau, attendant que sa fille prononce les mots de l’union sacrée. Son plan échoue néanmoins lorsqu’Anastasie, désireuse qu’on l’aime pour qui elle est, refuse et que Cendrillon, libérée, fait irruption dans la salle. Hors d’elle, la vieille femme reproche alors l’ingratitude de sa fille, et, le Roi ordonnant leur arrestation, utilise la baguette magique pour transformer les gardes, arrivant de toute part, en animaux. Elle s’apprête ensuite à lancer un sortilège sur sa propre fille, puis sur Cendrillon qui s’interpose mais c’est sans compter l’épée du Prince, faisant barrière entre elles, qui réfléchit sur le sortilège vers Madame de Trémaine et Javotte. Elles sont téléportées dans une cave, transformées en crapaud.

Dans la scène du mi-générique, Madame de Trémaine et Javotte redeviennent humaines mais sont habillées en servantes et portent chacune un balai, qu'elles s'empressent de jeter avec horreur.

Tous en boîte

Once Upon a Time (2011-)

Article principal.jpg ARTICLE
PRINCIPAL
Madame de Trémaine
sur le wiki Once Upon a Time.

Madame de Trémaine fait une apparition caméo dans l'épisode 4 de la première saison de la série télévisée Once Upon a Time, au début duquel elle est aperçue en sortant de sa demeure, suivie de ses filles, pour rejoindre la diligence qui les emmènera au bal.

Dans l'épisode 3 de la saison 6, Madame de Trémaine, interprétée par Lisa Banes, et l'une de ses deux filles, Clorinda, sont amenées à Storybrooke du Pays des Histoires non racontées. Des flashbacks montrent une Madame de Trémaine tout aussi désireuse de la promotion sociale de ses filles, encourageant Clorinda à brûler la robe de la mère de Cendrillon afin qu'elle ne puisse pas assister au bal. Lors de ce dernier, Madame de Trémaine reconnaît tout de suite Cendrillon et se moque d'elle, le Prince Thomas l'ayant laissé pour parler avec Clorinda, en affirmant que le Prince n'a fait que danser avec elle pour l'humilier aux yeux de tous. Cette affirmation s'avère erronée étant donné que Clorinda, ne partageant en réalité pas l'arrogance et la méchanceté de sa mère, s'est fiancée avec le Valet de pied du Prince et prévoit de s'enfuir avec lui, en faisant part à Cendrillon. La marâtre le fait avouer à cette dernière en menaçant de détruire sa pantoufle de verre, seule preuve  du fait qu'elle a dansé avec le Prince, qu'elle détruit de toute façon. Elle confronte ensuite sa fille et utilise la clé magique de la mère de Cendrillon ouvrant un portail vers un monde où toutes les histoires sont suspendues, y traînant Clorinda de force.

À Storybrooke, Madame de Trémaine, apparemment aidée par la Méchante Reine, leurre Cendrillon, à la recherche de Clorinda, dans l'écurie où travaille l'ancien Valet de pied du Prince Thomas, et menace de les tuer avec un fusil. Elle finit par blesser Cendrillon en la transperçant mais c'est sans compter l'intervention de la Sauveuse, Emma Swan. La marâtre est alors forcée à accomplir des travaux d'intérêt collectif sous la supervision de Grincheux.

Kingdom Hearts

Article principal.jpg ARTICLE
PRINCIPAL
Lady Tremaine
sur le wiki Kingdom Hearts.

Madame de Trémaine apparaît dans Kingdom Hearts: Birth by Sleep sous le nom de Lady Tremaine.Elle y a un rôle très similaire au long-métrage. Sa négativité, issue de sa jalousie envers sa belle-fille, semble favoriser l'apparition de Nescients, qui se nourrissent de cette négativité, dans son monde d'origine. La protagoniste Aqua le remarque et, à la suite du bal, la suit ainsi à sa villa où elle fait irruption durant la visite du Grand Duc, voulant essayer la pantoufle afin de faire gagner du temps à Cendrillon, enfermée dans son grenier. Après que Cendrillon a enfilé la pantoufle de verre, la négativité de Madame de Trémaine et de ses filles fait apparaître un grand Nescient en forme de citrouille qui attaque la jeune fille. La marâtre et ses filles se réjouissent du spectacle avant d'être pulvérisées par le Nescient, leurs morts marquant un contraste entre le jeu et le long-métrage.

Références

  1. Dans Cendrillon (2015).
  2. Dans Once Upon a Time.
  3. 3,0 et 3,1 Dans Cendrillon (1950).
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Dans Cendrillon 2 (2002).
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Dans Le Sortilège de Cendrillon (2007).
  6. Dans Kingdom Hearts.
  7. Dans la réédition de Cendrillon (1950) sortie en 1991.
Ébauche.jpg Ébauche.jpg Cet article est une ébauche. Ébauche.jpg Ébauche.jpg
Vous pouvez aider le Disney Wiki en le développant.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard