FANDOM



Le Sultan est un personnage majeur dans le long métrage d'animation Aladdin, sorti en 1992, de même que dans ses suites sorties directement en vidéo et dans la série télévisée. Il dirige la cité Agrabah et est aussi le père de Jasmine. Il a un vizir, Jafar, en qui il a grandement confiance sans savoir qu'il complote pour le renverser et usurper son pouvoir.

Présentation

Apparence

Le Sultan porte un haut à manches longues jaune pâle, un pantalon bouffant jaune pâle, une veste longue jaune pâle à bordure dorée, une ceinture dorée et bleue et des babouches or, ainsi qu'un chapeau avec une plume bleue et un rubis au centre.

Personnalité

Le Sultan est un personnage en grande partie enfantin et pompeux qui adore s'amuser avec des jouets, aime les fastes, comme durant la chanson Prince Ali, et affiche une humeur très joyeuse la plupart du temps. Il est très curieux et est ainsi émerveillé par le Tapis sur lequel il est tout excité en faisant une virée. Il est aussi très naïf, se laissant facilement manipuler par Jafar qui doit néanmoins parfois user de l'hypnose.

Le Sultan peut néanmoins faire preuve de sérieux, notamment lorsqu'il d'appliquer la loi, ce qui dénoterait un sens du devoir et de la tradition. Le Sultan essaie toutefois de l'imposer à sa fille, sans user de la force, en poussant fortement au mariage alors qu'il sait et qu'il comprend même qu'elle désire être heureuse en épousant une personne qu'elle aime. Cela est aussi lié à son amour pour elle dès lors qu'il souhaite la voir protégée avant sa mort. Son amour pour Jasmine et sa sensibilité finissent quand même par reprendre le dessus à la fin du long métrage lorsqu'il décide de laisser Jasmine épouser Aladdin, même s'il n'est pas un prince.

Il est induit qu'il laisse largement Jafar gouverner à sa place, ce qui expliquerait la pauvreté ambiante qui sévit à Agrabah et dont il ne serait pas conscient, ce qui participe de son innocence enfantine. Il admire Aladdin pour son altruisme et sa générosité, ce qui le pousse à lui proposer la fonction de grand vizir dans Le Retour de Jafar.

Il manque aussi de courage en étant prêt à s'agenouiller devant Jafar, contrairement à sa fille, même s'il pourrait dit qu'il agissait en voyant qu'il n'y avait aucune issue à la situation.

Apparitions

Aladdin (1992)

La loi contraint Jasmine au mariage avant son prochain anniversaire dans trois jours, mais la jeune femme rejette tous les prétendants. Le Sultan la confronte après qu'elle ait fait s'en aller le prince Ahmed et remarque que Rajah lui a mordu le postérieur. Jasmine estime que son tigre voulait seulement jouer avec lui. Elle trouvait le prince arrogant et proclame qu'elle ne se mariera que par amour et non pour la richesse ou pour le respect de la tradition. Elle ajoute qu'elle n'a jamais eu de véritables amis, mis-à-part Rajah, et n'a jamais été au-delà des murs du palais. Le Sultan la comprend, mais se veut être le garant de la loi et espère qu'elle changera d'avis.

Jafar trouve le Sultan qui est heureux de le voir et gave Iago de biscuits au grand dam du perroquet. Il l'informe que sa fille Jasmine a encore refusé un prétendant. Jafar accepte de l'aider, mais seulement en échange de sa bague de saphir. Le Sultan est réticent car il s'agit d'un bien familial. Jafar l'hypnotise alors avec son sceptre pour l'obtenir et le fait jouer avec ses babioles.

Après que Jafar ait à Jasmine qu'il a fait exécuté Aladdin, la princesse pleure dans sa chambre et est rejointe par son père qui s'enquiert de savoir ce qu'elle a.

Il réprimande plus tard Jafar pour avoir ordonné une exécution sans l'avoir informé, et lui intime de toujours le faire à l'avenir. Jafar s'excuse amplement et le Sultan lui pardonne immédiatement, encourageant sa fille et son conseiller à se réconcilier. Jasmine prévient Jafar qu'elle se débarrassera de lui quand elle sera au pouvoir, ce que le vizir essaie de prendre avec humour. Elle s'en va, suivie de son père qui essaie toujours de la persuader au mariage.

Plus tard, ayant l'idée d'épouser Jasmine pour devenir l'héritier du trône, le vizir va voir le Sultan alors qu'il construit une pyramide de figurines, faisant s'écrouler celle-ci. Il dit avoir trouvé une solution au problème matrimonial en se proposant lui-même comme époux. Le Sultan est réticent en trouvant Jafar trop âgé pour Jasmine et le vizir use de l'hypnose pour le persuader. Le Sultan est plus résistant, mais s'apprête à succomber à la persuasion lorsque la transe est interrompue par des bruits de fanfare au dehors. Le souverain court au balcon, suivi de Jafar et de Iago. Ils observent ainsi une gigantesque parade annonçant l'arrivée du richississime et charmant prince Alice, dont les innombrables mérites sont vantés par le Génie déguisé en de multiples personnages. Même Iago est sensible à ce entrain, ce qui vexe Jafar. Le Sultan est émerveillé et va ouvrir la porte du palais. Jafar la bloque et elle est alors plaquée sur lui par la force d'Abu, transformé en un éléphant. La parade va ainsi jusqu'au Sultan et le prince Alice à sa rencontre tandis que Jafar fait sortir toute sa suite. Le prince Ali, en réalité Aladdin déguisé, dit être venu faire sa demande en mariage à la princesse Jasmine et le Sultan est très enthousiaste à l'idée en "rassurant" Jafar qu'il n'aura pas à le faire lui-même après tout. Jafar essaie d'émettre des réserves, mais Sultan ne partage pas son avis, se jugeant expert pour jauger la personnalité des gens. Il demande à Ali s'il peut faire un tour sur son tapis volant, ce que le prince accepte. Jafar essaie de l'en empêcher en posant son sceptre sur le tapis, mais le Sultan n'apprécie pas que son conseiller lui gâche son plaisir. Alors que le souverain réalise une virée, Jafarn se trompant constamment sur la prononciation du nom du prince, essaie d'en savoir plus sur ses origines, mais celui-ci reste vague. Le Sultan termine sa virée et veut présenter Ali à Jasmine, mais Jafar dit qu'ils ne le connaissent pas et que rien ne certifie qu'il serait bon pour la princesse. Ali met en avant sa richesse et les trois sont alors surpris par Jasmine qui les critique fortement pour décider son avenir à sa place. Elle part en affirmant que personne ne l'obligera au mariage. Le Sultan rassure Ali qu'elle changera d'avis tandis que Jafar commence à comploter contre lui.

Le soir, en pensant qu'il s'est débarrassé d'Ali, Jafar hypnotise le Sultan pour qu'il dise à Jasmine qu'elle doit épouser son conseiller. Jasmine ne comprend pas l'attitude de son père et dit aimer le prince Ali. Jafar l'informe qu'Ali est parti lorsqu'apparaît Aladdin, qui a été sauvé par le Génie. Il accuse Jafar de tentative de meurtre, mais le vizir continue à hypnotiser le Sultan avec son sceptre. Comprenant, Aladdin le lui prend pour le casser et le Sultan reprend conscience. Le souverain est furieux de la trahison de son conseiller et ordonne à ce qu'il soit arrêté. Jafar essaie de se défendre et remarque la lampe dans la poche d'Aladdin, déduisant la véritable identité du prince Ali. Il jure qu'ils se reverront et fait tomber une fiole qui cause une explosion de fumée et le vizir disparaît. Les gardes partent le chercher tandis que Sultan est inquiet avant de comprendre que Jasmine a finalement choisi Ali pour être son fiancé, ce qui le réjouit grandement. Il complimente le jeune homme qui se sent rapidement coupable en raison de son manque d'honnêteté.

Le lendemain, prêt à lui dire la vérité, Aladdin rejoint Jasmine, mais celle-ci ne lui laisse pas le temps de parler, enthousiaste par l'annonce de leurs fiançailles que son père va faire à la population d'Agrabah. Aladdin est poussé au balcon et acclamé par la foule. Parallèlement, Jafar souhaite devenir sultan et le Génie bientôt gigantesque pour déplacer le palais sur une montagne sous un ciel devenu apocalyptique. Aladdin saute sur le Tapis tandis que le Sultan et Jasmine ne comprennent pas jusqu'à ce que le costume du souverain soit transféré à Jafar. L'ancien vizir ordonne à ce qu'ils s'agenouillent devant lui. Le Sultan est prêt à le faire, mais Jasmine refuse. Jafar est furieux et souhaite devenir le plus grand sorcier du monde, le Génie obéissant malgré lui. Doté d'un nouveau costume, Jafar force le Sultan et sa fille à s'agenouiller par la magie. Il transforme aussi Rajah en tigron. Aladdin essaie d'intervenir, mais Jafar lance un sortilège qui dévoile sa véritable identité et son statut de "rat des rues" alors que le jeune homme, dont Jasmine connaissait le véritable nom, niait toujours son origine sociale. Aladdin essaie de s'expliquer, mais Jafar le téléporte avec Abu et le Tapis dans une tour qu'il éjecte comme une balle de golf vers le Pôle Nord. Il lui dit adieu d'un geste de la main avant de rire hystériquement devant Jasmine et son père.

Plus tard, Jafar trône dans une salle d'audience métamorphosée aux côtés d'une Jasmine courtisane, d'un Sultan bouffon que Iago gave de biscuits et d'un Rajah enfermé dans une cage d'oiseaux. Le sorcier propose alors à la princesse de devenir sa reine et la princesse fait semblant d'accepter avant de l'asperger d'une boisson en refusant catégoriquement. Jafar est en colère et demande au Génie que Jasmine tombe follement amoureuse de lui. Le Génie essaie d'expliquer que cela fait partie des trois interdits régissant les voeux, mais Jafar n'en a cure et réitère son ordre. Jasmine, ayant remarqué qu'Aladdin est parvenu dans la pièce et essaie de subtiliser la lampe, fait comme si elle était sujette d'un envoûtement et se met à complimenter l'apparence de Jafar. Celui-ci, croyant que le Génie a obéi, est satisfait et va à elle en lui demandant de continuer. Iago remarque qu'Aladdin essaie d'obtenir la lampe, mais Abu saute sur lui pour l'empêcher de parler. Le perroquet fait tomber un bol et Jafar tourne la tête, mais Jasmine détourne son attention en l'embrassant. Jafar est content, mais aperçoit le reflet d'Aladdin sur le diadème de la princesse. Il se retourne pour l'attaquer avec sa magie pour l'éloigner de la lampe. Il transforme Abu en un singe à cymbales et fait que le Tapis se détricote lui-même. Il fait apparaître une barrière de sabres pour empêcher Aladdin d'accéder à la lampe et emprisonne Jasmine dans un sablier géant où elle risque d'étouffer dans le sable. Aladdin utilise un sabre pour la délivrer. Il souffle du feu pour entourer Aladdin de flammes. Le jeune homme le traite de serpent lâche en criant qu'il ne se bat pas lui-même. Jafar accepte le défi et traverse les flammes pour se transformer en un cobra géant. Il essaie de gober Aladdin qui se défend avec son sabre et arrive à lui asséner un coup. Le Génie soutient Aladdin, ce qui énerve Jafar. Celui-ci parvient à piéger Aladdin dans ses anneaux et le serre. Jafar se vante de sa force, mais Aladdin a une idée et se met à le provoquer en remarquant que le Génie est plus puissant que lui et que c'est à lui qu'il doit ses pouvoirs et qu'il peut les lui retirer. Jafar réalise cela et va vers le Génie pour l'encercler. L'être magique, ne comprenant pas les desseins d'Aladdin, essaie de faire passer celui-ci pour un fou, mais Jafar souhaite devenir le Génie le plus puissant. Le Génie obétit et Jafar se transforme en un Génie rouge qui traverse le toit pour exulter de ses pouvoirs cosmiques infinis. Aladdin lui fait alors remarquer qu'il a oublié qu'un Génie a toujours un maître et est prisonnier de sa lampe, une noire se formant au bout de la queue de Jafar. Des bracelets dorés apparaissent sur ses mains et Jafar est aspiré vers la lampe. Il essaie de s'agripper à un Iago fuyant qui est ainsi également piégé dans l'objet. Les deux se mettent à se disputer tandis que le Génie les propulse au loin dans le désert pour que la lampe revienne à la Caverne aux Merveilles.

Aladdin s'excuse envers Jasmine qui lui pardonne instantanément, mais il s'apprête à partir en estimant ne pas être digne d'elle. Le Génie est désormais prêt à sacrifier sa liberté et demande à Aladdin de souhaiter redevenir un prince. Aladdin ne veut plus faire semblant d'être quelqu'un d'autre, mais il accepte de faire un souhaiter. Toutefois, contrairement à ce que le Génie attendait, il souhaite sa liberté et ses bracelets tombent alors. Le Génie est ému et remarque qu'il est plus attaché à la lampe. Il la donne à Aladdin en lui demandant de souhaiter la Lune, ce qu'Aladdin, mais c'était uniquement une plaisanterie pour se sentir libre. Le Génie est fou de joie et fait ses bagages pour partir à travers le monde avant de comprendre qu'Aladdin est triste de le voir partir. Il le sert contre lui tandis que le Sultan, s'affirmant en maître de la loi, dispose que la princesse pourra désormais épouser quiconque elle choisira. Jasmine choisit Aladdin avec joie et le Génie embrasse tout le monde avant de s'envoler.

Le Retour de Jafar (1994)

Le soir, le Sultan annonce qu'il entend faire de son beau-fils le nouveau Grand vizir. Le jeune homme essaie d'introduire la question d'Iago, ce qui n'est pas facilité par le Génie qui rappelle les mauvaises actions de l'ancien allié de Jafar. Lorsqu'il est révélé que le perroquet est sous sa protection, le Sultan est furieux et finit par accepter que l'oiseau fasse ses preuve sous la responsabilité d'Aladdin.

Le lendemain, Aladdin emmène le Sultan sur le Tapis volant pour essayer de calmer sa colère, aux côtés d'Iago. L'emmenant au loin, il réussit à regagner la confiance du Sultan et prend un moment pour remercier Iago avec amitié juste avant d'être tenu en embuscade par Abis Mal et un groupe de cavaliers masqués. Aladdin s'apprête à s'enfuir avec les autres, mais un tourbillon enlève le Sultan et envoie Aladdin dans une rivière. Perdant connaissance, il manque de tomber dans une cascade, mais est sauvé par Jafar qui souhaite le faire davantage souffrir avant de causer sa mort.

À son retour, Aladdin est emprisonné par Razoul car accusé par Jasmine, en réalité Jafar transformé, d'avoir tué son père. Il est ainsi condamné à mort. Iago va dans le cachot où sont enfermés les amis d'Aladdin et, bien qu'ils ne lui fassent aucunement confiance, il entreprend de libérer le Génie en faisant tomber la boule de verre dans laquelle il est enfermé.

À l'aube, sans que Jafar le sache, Aladdin est finalement sauvé in extremis par le Génie grâve. Rejoignant Jasmine et les autres, Aladdin est furieux contre le perroquet, mais change d'avis quand la princesse lui apprend que c'est lui qui les a libérés de son plein gré. Ils décident de combattre Jafar en détruisant sa lampe comme le suggère le Génie et se séparent d'Iago qui refuse d'en faire partie.

Le groupe essaie de subtiliser la lampe lorsque Jafar essaie de convaincre Abis Mal d'utiliser son dernier voeu pour le libérer, mais Abu est remarqué et Jafar aperçoit Aladdin et les éjecte du palais vers les jardins. Là-bas, Jafar attrape Aladdin et essaie de l'étouffer, mais se rend compte qu'il s'agit en fait du Génie. Un combat féroce prend place durant lequel une fissure volcanique s'ouvre dans le sol et Aladdin essaie d'y récupérer la lampe et manque de trépasser avant qu'Iago n'advienne pour prendre la lampe. Jafar le blesse, mais l'oiseau utilise ses dernières forces pour pousser la lampe dans la lave et le mauvais génie est détruit.

Aladdin récupère un Iago immobile et se réjouit de voir que l'oiseau vit toujours puisqu'un génie ne peut pas tuer de manière directe. Une célébration a lieu et Aladdin décide de décliner la proposition du Sultan de faire de lui son Grand vizir étant donné qu'il souhaite parcourir le monde et non rester cantonner au palais, ce qui frustre profondément Iago.

Aladdin et le Roi des voleurs (1996)

Aladdin (1994-1995)

Le Sultan est l'un des personnages principaux de la série qui suit les aventures d'Aladdin après Le Retour de Jafar et avant Aladdin et le Roi des voleurs. Tout comme le personnage éponyme, il est souvent confronté à divers antagonistes très dangereux à des dangers qui mettent la survie d'Agrabah en péril. Le Sultan essaie parfois de contracter des alliances avec les cités voisines, comme dans Génie aux sept visages. Dans Ouragan sur Agrabah, il assume brièvement son rôle de commandant militaire contre Mozenrath, Razoul et les autres gardes étant sceptiques sur ses capacités.

Dans Le Maître des Plantes, un Sultan plus jeune pénètre dans un jardin magique pour y prendre une fleur pour son épouse. Le gardien, Arbutus, s'en prend à lui, mais le laisse partir en échange de son plus grand trésor. Vingt ans plus tard, Jasmine, le trésor le plus cher aux yeux du Sultan, est capturée par Arbutus. Jasmine débat avec son ravisseur pour comprendre que le gardien voit les humains comme mauvais par les destructions naturelles qu'ils causent, alliées à leur vision opportunité de la nature. Ainsi, après qu'Aladdin l'ait défait, elle plante la rose d'Arbutus pour qu'il revive un jour.

Disney's tous en boîte (2001-2003)

Once Upon a Time (2011-2018)

Aladdin : La Revanche de Nasira (2000)

Série Kingdom Hearts (2002-)

A Whole New World (A Twisted Tale) (2015)

L'histoire du roman se déroule dans une réalité alternative dans laquelle Jafar récupère la lampe après avoir abandonné Aladdin dans la Caverne aux Merveilles. Il effectue ses deux premiers voeux comme dans le long-métrage et règne en tyran sur Agrabah. Jasmine et Aladdin préparent une rébellion contre lui aux côtés de multiples "rats des rues" des bas-fonds d'Agrabah. Jafar, étant révélé qu'il était lui-même de condition modeste dans son enfance, promet un règne plus équitable à la population en soulignant que la promesse de prospérité du Sultan n'a pas été respectée au vu de la pauvreté ambiante. Il tue alors le Sultan en l'éjectant du balcon. Jasmine a des sentiments partagés sur son père en se rendant compte qu'il n'était pas un souverain idéal.


Galerie