FANDOM


Gontran Bonheur, aussi appelé Gontran Glouton ou Jonathan le Veinard (Gladstone Gander ou parfois Gladstone Goose en version originale) est un jars anthropomorphe créé par Carl Barks et un personnage récurrent dans les bandes-dessinées Disney. Il apparaît pour la première fois en janvier 1948 dans les deux vantards. Cousin de Donald Duck, avec lequel il est souvent en conflit, Gontran possède une très grande chance qui ne l'abandonne jamais.

Présentation

Personnalité

Gontran est doué une confiance en lui prodigieuse dès lors qu'il est toujours assuré d'obtenir ce qu'il veut et d'échapper à toute situation qui ne lui serait pas profitable par son incroyable chance. Cette confiance est en lui démesurée peut être source de vantardise décomplexé, ainsi que d'arrogance, qu'il exprime souvent face à son cousin Donald, frustré de sa fréquente malchance. Cette arrogance, alliée à un côté distingué, et confiance en soi est telle que le jars ne remarque souvent pas l'inimitié que lui véhicule son cousin ou tend à l'ignorer dès lors que cela ne peut lui causer de torts. En effet, les tentatives que met en oeuvre Donald pour nuire à son cousin échouent le plus souvent. L'arrogance de Gontran sert fréquemment à exacerber l'ego, mais aussi la foi de Donald qui, malgré les puissantes forces du destin cajolant Gontran, croit toujours qu'il lui sera possible de lui porter préjudice ou de remporter quelque chose même lorsqu'il est en concurrence avec son cousin. Cette rivalité se concrétise très souvent dans la compétition pour obtenir les faveurs de Daisy, qui plaît à Donald, mais aussi à Gontran.

Gontran bd1

Le côté arrogant de Gontran

La chance de Gontran est aussi logiquement source de paresse, de nonchalance et d'oisiveté. Le jars n'a pas à produire le moindre effort ou en tout cas souvent les plus infimes puisqu'ils sait que ses désirs se réaliseront toujours d'une manière ou d'une autre. Don Rosa affirme à ce propos : "Gontran n'est pas enclin au moindre effort pour obtenir quelque chose que sa chance ne lui donnerait pas et, lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, il abandonne immédiatement, certain qu'au bout de la rue un portefeuille, perdu par un passant, l'attendra". Cette paresse fait que Gontran ne regarde jamais à long-terme, ni n'élabore de plans ingénieux, contrairement à son oncle Picsou qui sait profiter des opportunités, mais doit souvent travailler dur pour qu'elles lui soient pleinement favorables. De plus, ce dernier est toujours fier que sa fortune soit le résultat de ses exploits, et non d'un simple concours de circonstances, comme cela est aussi dit dans l'un des épisodes de La Bande à Picsou où il apparaît. La chance de Gontran n'est en outre pas toujours synonyme d'une récompense optimale, comme cela est montré dans des histoires telles Saumonière aux quatre roues ou La dinde de Noël de Gontran.

Histoire

Gontran apparaît pour la première dans une histoire de Carl Barks, également créateur de personnages majeurs comme Balthazar Picsou ou les Rapetou, parue en janvier 1948 et intitulée Les deux vantards. Le jars y rappelle à Donald un pari selon lequel ce dernier lui céderait sa maison s'il ne nageait pas dans le lac gelé. Le personnage de Gontran lui a peut-être été inspiré par Lucky Ducky qui figure dans un court-métrage de propagande Disney de 1943. L'auteur l'utilise substantiellement et développe sa personnalité dans 24 histoires parues entre 1948 et 1953. Dans ses trois premières histoires (Les deux vantards, La chasse aux dollars, La malchance sourit aux chanceux) Le jars est développé comme un reflet possible de Donald avec sa vantardise et son arrogance plus prononcée. Dans ses deux apparitions suivantes (Le dernier mot de la fin, Les trois ours), Gontran est présenté comme paresseux, irritable et crédule. La première démonstration de sa chance intervient dans la longue En route pour le Grand Nord ! parue en décembre 1949. Sa rivalité avec Donald quant à l'affection de Daisy est quant à elle établie dans Les lettres de l'amour, Une cueillette de sauvage ! et Messire Donald contre le chevalier Gontran et comme héritier potentiel de leur oncle Picsou dans C'est pour un dépôt. Dans Un sou pas fétiche, publié en 1952, il est établi que la jars n'a travaillé qu'une seule fois dans sa vie dans un moment de faiblesse. Après 1953, Barks n'a pas pu développer le personnage encore davantage, le trouvant peu sympathique, ce qui explique sa moindre utilisation du personnage ultérieurement. Mais, le personnage est à l'époque déjà inscrit comme second rôle incontournable dans l'univers de Donald Duck. Sa première apparition externe aux histoires de Carl Barks date de 1951, dans une histoire de Del Connell et Bob Moore, intitulée Des cadeaux pour tous.

Le nom et la chance de Gontran peuvent être associés à la renaissance de la bande-dessinée Disney dans les années 1980. En effet, en 1984 les éditions Whitman/Western arrêtent la publication de ce type de bandes-dessinées et ce sont deux admirateurs de Barks qui fondent la maison d'édition Gladstone Publishing qui publie des histoires Disney de 1986 à 1990, ainsi que de 1993 à 1998 et voient les premières histoires d'auteurs tel Don Rosa.

Dans un arbre généalogique dessiné à titre d'inspiration personnelle par Barks dans les années 1950, Gontran est le fils de Luke le jars et de Daphné Duck qui est décédée d'une surconsommation dans un repas gratuit et a été adopté par la soeur de Picsou, Matilda, et Gustave Bonheur. Cette adoption n'a pas été reprise dans un second arbre généalogique réalisé par Barks dans les années 1990. Dans l'arbre généalogique dessiné par Don Rosa, Gontran est toujours le fils de Daphné Duck qui a épousé Gustave Bonheur. Luke le jars est alors uniquement le père de Gus Glouton. Cette filiation est confirmée par une citation de Gontran de 1949 dans Course dans les mers du Sud où il dit que Picsou est le beau-frère du frère de sa mère qui n'est autre que Rodolphe Duck, le père de Donald et Della. Dans une histoire ayant pour héros Gontran, Un jour sans bol..., écrite et dessinée par Don Rosa en 1998, il est montré que Daphné est née sous le signe magique du triple oiseleur qu'un peintre itinérant a produit des deux côtés de la grande des Duck le jours de sa naissance. Cela lui a conféré le don d'une chance prodigieuse qu'elle a transmis à son fils Gontran qui est d'ailleurs né le même jour qu'elle. Durant l'un de ses anniversaires, le jeune Gontran est frappé par la foudre alors qu'il suspendu sur la grange par un Donald malveillant, ce qui fait que le jour de son anniversaire est le seul où il est maudit par une malchance implacable. Ce fait est caché par Gontran et finalement annulé à la fin de l'histoire de Don Rosa.

Gontran restaurant

Gontran dans La Bande à Picsou

Gontran apparaît tardivement à l'écran, dans la série télévisée La Bande à Picsou à partir de 1987 dans quatre épisodes. Il est aussi un personnage important dans le jeu-vidéo Donald Duck Couac Attack ?*! sorti l'année 2000.

Apparitions

La Bande à Picsou (1987-1990)

Gontran Miss Tick

Gontran face à Miss Tick

Gontran apparaît dans quelques épisodes de la série télévisée avec une personnalité plus sympathique par rapport aux bandes-dessinées. Dans Un sou pas si fétiche, Picsou emmène Gontran déjeuner. Ce dernier pense que la fortune de son oncle est liée à sa chance puisqu'elle provient de son fétiche, mais Picsou le corrige en affirmant que son propre travail qui a permis de bâtir sa fortune. Miss Tick les espionne et a l'idée de tourner la chance de Gontran à son avantage. Elle hypnotise le jars pour qu'il ait l'impression de participer à un jeu télévisée et emploie ainsi sa chance pour passer outre les pièges du coffre de Picsou et s'emparer du sou fétiche. Avant de partir, elle convertit la chance de Gontran en malchance. Picsou part avec Gontran sur le Mont Vésuve où les deux doivent affronter les pièges mortels de la sorcière, Picsou y parvenant malgré le handicap que constitue la nouvelle malchance de son neveu. Lorsqu'ils affrontent Miss Tick, Picsou utilise la malchance de Gontran pour récupérer son fétiche et le jars recouvre sa fortune providentielle d'antan.

Tous en boîte (2001-2004)

Il fait une apparition caméo dans l'épisode Dingo est envoyé au cours d'une publicité mettant en scène les pingouins serveurs.

Gontran apparaît dans plus de 3000 histoires à partir de 1948, dont plus d'un tiers sont italiennes. C'est en Italie et en Allemagne que les histoires où ils figurent sont le plus publiées, suivies par des dizaines d'autres pays. C'est son cousin Donald qu'il côtoie dans plus de 3000 histoires, suivi par Daisy dans moins de 2000 histoires, par Riri, Fifi et Loulou dans plus de 1800 histoires et par son oncle Picsou dans plus de la moitié de ses histoires. Il figure aux côtés de Géo, Grand-Mère Donald ou ses cousins Gus ou Popop, de même que les Rapetou dans environ 15 % de ses histoires. Il ne rencontre Mickey que dans 87 histoires jusqu'en 2017.

Carl Barks l'a utilisé dans environ 60 histoires, contre moins d'une vingtaine pour Don Rosa et une quarantaine pour Romano Scarpa. Giorgio Cavazzano l'a dessiné plus de 70 fois, contre une trentaine de fois pour Flemming Andersen.

Dans l'histoire danoise Amoureux mais pas chanceux, dessinée par Fecchi, et publiée en 2004, de manière similaire à l'épisode de La Bande à Picsou, Miss Tick utilise Gontran pour avoir accès au sou fétiche de son ennemi juré et une romance improbable se noue entre les deux personnages, amenant même la sorcière à choisir de sauver le jars quitte à ne pas obtenir le sou fétiche. Gontran est frustré que Picsou ne donne des missions qu'à Donald que son oncle voit comme plus stable dès lors qu'il est fiancé et a la charge de trois neveux et comme plus nécessiteux puisqu'il ne bénéficie pas de la fortune providentielle comme Gontran. Miss Tick l'apprend et rend le jars malchanceux avant de se métamorphoser pour séduire le jars en exaltant son côté sensible. Gontran tombe éperdument amoureux, ce qui amène Picsou à finalement lui donner la responsabilité de son coffre. Gontran laisse ainsi accès au sou fétiche à une Miss Tick déguisée tandis qu'il travaille sur le toit. Lorsque Picsou rentre, Gontran tombe du toit et Miss Tick choisit alors de le sauver en lui rendant sa chance et perd ainsi la possibilité de s'accaparer le sou fétiche puisque le sortilège annule son déguisement et l'expose à Picsou. Les deux éprouvent de la tristesse quant à la fin de leur histoire, Gontran se disant que l'amour est une chose que sa chance n'est pas assez puissante pour lui donner.

====Donald Duck Couac Attack ?*! (2000)====

Dans le jeu-vidéo ayant pour héros Donald, celuo-ci regardent Daisy effectuer un reportage à la télévision aux côtés de Géo Trouvetou et Filament. Leur amie commune enquête dans le repaire de Merlock le magicien qui remarque sa présence et l'enlève. Donald et Gontran souhaitent tous deux la secourir, ce qui pousse Géo à construire une machine permettant d'accéder à l'antre du sorcier. Gontran l'utilise trop tôt, ce qui la dérègle et oblige Donald à rechercher des éléments permettant de la réparer dans différents lieux. À chaque niveau, Donald rencontre Gontran qui le soumet à un défi au cours duquel il doit fuir un danger imminent, comme les Rapetou ou une boule géante.

Voix

Dans La Bande à Picsou, Gontran est doublé en anglais par Rob Paulsen, voix récurrente des productions Disney avec, entre autres, les rôles de PJ, le fils de Pat Hibulaire, ou Ruben dans la saga Lilo et Stitch. Dans le jeu-vidéo où il apparaît, sa voix est incarnée par un autre doubleur récurrent, Corey Burton, voix actuelle de Donald Dingue et du Capitaine Crochet.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard