FANDOM


Monstres-Academy-700x414

Si la presse américaine et française le jugent globalement bon, mais inégal par rapport au premier opus Monstres et Cie, le public, lui, est conquis par cette nouvelle pépite que nous a conçu les studios Pixar.[1] Monstres Academy n'est pas la plus grande réussite de la filiale des studios Disney, mais demeure un dessin animé très plaisant, qui possède de grandes qualités. Mon avis sur l'un des films d'animation les plus attendus de l'année 2013...[2]

Le Parapluie Bleu

Contexte

Le-Parapluie-Bleu-Un-nouveau-Disney-Pixar

Le Parapluie Bleu recherchant sa dulcinée...

Eh non, vous ne vous êtes pas trompé de salle ! Vous êtes bien au bon endroit, au bon moment, enfin presque... Eh oui, parce que Monstres Academy n'a pas encore commencé. C'est le court métrage Le Parapluie Bleu qui inaugure la nouvelle création Pixar. Musique plaisante, quoique répétitive (mais c'est voulu !) pour cette animation fort sympathique, mais toutefois un peu naïve, mielleuse...

Des histoires d'amour impossible, on en a jusque par-dessus la tête... Mais cette fois, la poésie nous sauve (un peu). Comme à l'accoutumée chez Pixar, ce court métrage a de multiples morales: il nous montre que seuls, nous ne sommes rien, qu'il ne faut jamais baisser les bras, et surtout que l'entraide entre les Hommes (quand on ne parle pas que de parapluies) est primordiale au bon équilibre des choses !

Critique

Birds pixar

Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension, véritable petit chef-d'œuvre de l'animation.

Ce métrage n'entrera toutefois pas dans le palmarès des plus grandes réussites Pixar. On se souvient de l'extraordinaire Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension, mythique dessin animé parlant admirablement du rejet des autres et de ses conséquences. Ou encore, le tendre et malicieux Le Joueur d'Échecs, avec le débonnaire papy aux lunettes... Et bien sûr, l'histoire de la lampe ! La fameuse lampe, l'emblème de Pixar, celle qui vient chichement voler la place de la lettre « I » au début de chaque projection, de sorte à nous éclairer pour nous mener dans le monde merveilleux de la fantaisie...

Note: Plutôt bon, 3.4 sur 5 Poétique, admirablement bien accompagné par la musique, Le Parapluie Bleu charmera vos enfants, vous fera peut-être frissonner, mais ne vous bouleversera pas, contrairement à certains de ses prédécesseurs. Malgré une jolie fin, l'atmosphère de pluie, quant à elle, vous fera plutôt penser à vos soucis et vous fera sombrer dans la morosité... Soyez prévenus !

Monstres Academy

Contexte

Le Parapluie Bleu terminé (non, ne pleurez pas, voilà un mouchoir !), vous avez enfin achevé votre paquet de pop-corn. Et c'est là que les choses sérieuses débutent ! La lampe arrive à nouveau (non, la demoiselle n'a pas encore fini ses trente-cinq heures) et le château Disney reprend du service avec ses magnifiques feux d'artifices !

2013-monstresA-04

Le (très) mignon tout plein Bob Razowski lors de sa douce jeunesse.

Et voilà qu'enfin, ça commence. Vous arrivez, sans que l'on vous prévienne, dans l'enfance de Bob Razowski, le personnage principal de l'histoire. Vous savez, le petit bonhomme vert un peu Cyclope sur les bords. Oui, le héros du premier opus... Sauf que là, rien à voir avec Monstres et Cie...

Bob est un petit enfant au primaire, rejeté par les autres, et même oublié dans le bus par sa professeur. Personne ne dédaigne être avec lui pour visiter la fameuse entreprise Monster, chargée de faire peur aux enfants humains pour produire l'énergie nécessaire à l'univers des Monstres.

Mais malgré l'échec, Bob semble heureux... Heureux de visiter l'entreprise de ses rêves, heureux de rencontrer ses héros qui figurent normalement sur ses cartes de jeu. Il échappe même à la surveillance pour entrer dans l'univers des Humains, en compagnie de l'une des plus réputées terreurs d'enfants.
2013-monstresA-05

La fameuse Monster Academy...

Eh oui, le petit Bob Razowski, aussi chétif et naïf qu'un écureuil (oubliez l'histoire de Cyclopes !), ira loin, c'est sûr.

Et voilà que l'on nous laisse là, avec notre petit raisonnement à deux euros cinquante, voilà que l'on quitte l'enfance de Razowski pour nous plonger dans ses années universitaires. Et là, ça va vraiment pas rigoler !...

Critique

Bien sûr, lorsque l'on va voir un film du genre, on s'attend à être surpris, à rire aux larmes, à en redemander... Eh bien là, pour être surpris, vous le serez, vous en redemanderez sûrement encore, mais... vous ne rirez jamais aux éclats, soyez-en assurés ! Non, aucun gag n'est transcendant, malgré quelques excellentes trouvailles qui déclencheront le rire de vos enfants,
2013-monstresA-09

La hem... grande et hem... glorieuse team de Bobo et Sulli.

et probablement les vôtres (sauf si vous venez de vous souvenir que vous avez oublié de prendre un macaron pour votre vieille Peugeot qui attend à l'entrée du cinéma !)...

Non, pour trouver de la consistance, il faut se pencher sur la trame de l'histoire. Razowski, refoulé de la section Terreur par la terrible doyenne (eh oui, on en a oublié son nom, tellement elle est terrible !), va tenter d'être réhabilité dans son campus en gagnant le trophée de la Peur.

Il pourra compter sur l'aide de son néanmoins ennemi Sulli (qui deviendra par la suite son plus grand acolyte et qui, souvenez-vous, était son collègue de travail dans Monstres et Cie) et d'une équipe de bons gros loseurs (ce sont eux qui vous arracheront le plus de rires), la team OK. Suspens garanti, vu que les autres équipes en compétition sont extrêmement coriaces !

2013-monstresA-11

« Excellent film, tu trouves pas ? »

Mais je vous vois venir: rien qu'en lisant mon billet de blog, vous semblez pouvoir être en mesure de connaître la fin de l'aventure. Certes, jusqu'à un certain point, elle suit la logique qui commence à germer dans votre esprit. Mais je dis bien, jusqu'à un certain point, car vous serrez étonnés. Pas grand chose ne se passera, au final, comme prévu. Et c'est bien là-dedans que demeure la grande qualité de ce long métrage !

En outre, les effets visuels, quant à eux, sont toujours aussi époustouflants. Du Pixar tout craché. Les moindres petits détails sont soignés (même sans 3D): du plus bref clignement des yeux, aux moindres poils ainsi qu'aux plus petites écailles, tout sera passé au peigne fin (poil, peigne... jeu de mots) ! Cela contribue énormément au plaisir que vous aurez une fois l'histoire bien entamée.

2013-monstresA-02

L'antipathie que possède Bob à l'égard de Sulli finira par s'estomper progressivement...

Par ailleurs, Monstres Academy est une véritable ode à l'amitié, aussi improbable soit-elle. Les facettes des personnages de l'histoire se dévoileront toutes progressivement, vous réservant parfois quelques agréables rebondissements de la situation. Les diverses morales de l'histoire sont toutes trouvées: croire en ses rêves, même les plus fous; ne jamais perdre espoir, même dans les moments les plus difficiles; mais surtout, comme dans Le Parapluie bleu, ce film démontre une nouvelle fois que seuls, nous ne sommes rien.

Note: Très bon, 4.2 sur 5 L'essence même de ce nouvel opus de Pixar repose sur sa trame, très bien construite. Par contre, on regrettera l'absence de gags hilarants, ainsi que certains passages un peu longs, notamment au début et aux trois quarts du films. Monstres Academy dépassera par sa qualité les précédents Cars 2 et Rebelle, mais n'atteindra pas le prestige des Toy Story, de WALL•E ou même d'un certain Monstres et Cie. Malgré tout, il est à conseiller et reste un bon divertissement à voir en famille un jour de mauvais temps !

Notes et références

  1. Pour preuve: alors que le site AllôCiné, spécialisé dans la notation des films, enregistre une moyenne de 3.5 sur 5 concernant l'avis de la presse pour Monstres Academy, le public, lui, accorde une moyenne de 4.1 sur 5 au long métrage, soit un écart de 0.6 point tout de même, ce qui n'est pas négligeable.
  2. Notation: sur une échelle de 5, Très mauvais: en-dessous de 1, Assez mauvais: entre 1 et 2, Mauvais: entre 2 et 3, Plutôt bon: entre 3 et 3.5, Bon: entre 3.6 et 4.1, Très bon: entre 4.2 et 4.7, Excellent, Chef-d'Œuvre: plus de 4.8.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard