FANDOM



Bernard est le protagoniste masculin des Aventures de Bernard et Bianca, sorti en 1977 et de Bernard et Bianca au pays des kangourous, sorti en 1990.

Présentation

Personnalité

Bernard est une souris prudente et est d'abord peu sûr de lui, occupant un emploi ménager avant de participer aux missions périlleuses, mais altruistes de la SOS Société. Il est même superstitieux, ayant peur du chiffre 13 qui porterait malchance. Il est ainsi triskaïdékaphobe. Malgré lui, Bernard accompagne Miss Bianca pour secourir Penny et est confronté à de multiples dangers qui renforcent son courage. Il devient ainsi un véritable héros dans le second opus en devant, seul, protéger les oeufs de Marahute et retrouver et sauver ses amis. Il s'affirme au point de menacer un sanglier et acquiert un sens du devoir qui l'amène à sauter dans l'eau pour porter secours à Cody. Bernard développe aussi une forte affection pour sa partenaire, ce qui motive son courage grandissant. Maladroit, il essaie tant bien que mal de lui faire sa proposition en mariage dans le second volet, se montrant aussi jaloux envers l'aventureux Jake.

Apparence

Apparitions

Les Aventures de Bernard et Bianca (1977)

Au début du film, Bernard balaye devant la porte de la salle de réunion de la SOS Société à New York. Miss Bianca arrive en retard, saupoudrant son visage de parfum devant Bernard qui la salue timidement, juste avant d'entrer. Elle pénètre la salle en chantant l'hymne de l'organisation, à l'instar des autres souris qui sont subjugués par sa beauté, l'ambassadeur français l'aidant à prendre place. À la demande du Président, Bernard ouvre maladroitement la bouteille contenant un message de détresse qui a été soumis à la société et en extirpe la lettre qui est alors lue : il s'agit de l'appel au secours d'une jeune orpheline nommée Penny. Émue et profondément inquiète, Miss Bianca demande au Président de lui confier la mission de sauvetage. Hésitant, le Président insiste qu'elle soit accompagné par un volontaire, déclenchant une myriade de propositions chez les ambassadeurs. Contre l'attente de tous, Miss Bianca choisit Bernard, à la grande surprise de ce dernier, affirmant qu'ils feront probablement une très bonne équipe.

Sous la pluie, Bernard et Bianca se rendent à l'orphelinat auquel Penny a adressé sa lettre. Après avoir hésité à passer par le zoo, ils doivent finalement le contourner après que Bernard ait irrité un lion. À l'orphelinat, ils trouvent rapidement un carton avec les affaires de Penny et rencontrent le vieux chat de l'établissement et l'ami de Penny, Rufus. Trop âgé pour chasser les souris, il leur dépeint la personnalité douce et agréable de la jeune fille, que l'on a cessé de rechercher des semaines auparavant et dont le désir le plus profond était d'être adoptée avec son ours en peluche, Teddy. Il se souvient qu'une femme sinistre, une prêteuse sur gage affublée d'un acolyte, a une fois proposé à Penny de l'emmener faire une virée en voiture, ce que cette dernière a refusé. Décidant de tirer bénéfice de cet indice, les souris se rendent au magasin de prêt sur gage malgré le scepticisme du chat quant à leur capacités.

Ils y trouvent un livre d'école de Penny et Bernard en déduit qu'elle doit se trouver dans le magasin. Soudain, le téléphone sonne et la propriétaire, Madame Médusa, arrive pour le décrocher. Elle demande à monsieur Snoops, son associé, s'il a trouvé le diamant et devient alors furieuse en apprenant que Penny a envoyé des messages de détresse dans des bouteilles. Elle décide de se rendre en Louisiane sur le champs et prépare ses bagages. Bernard et Bianca tentent d'entrer dans la valise, mais seul Bernard y parvient. Bianca le suit difficilement en s'accrochant un bout de tissu pendouillant hors de la valise et est embarquée dans la voiture. Elle manque de se faire écraser par le pied de Médusa lorsqu'elle actionne le frein. Du fait d'un virage puissant, la valise et Bianca se trouvent propulsés hors de la voiture sans que sa propriétaire ne le remarque.

Les deux souris se rendent alors au toit de l'aéroport où un albatros, nommé Orville, tient une compagnie aérienne pour petits animaux. Bianca convainc un Bernard superstitieux, le vol portant le numéro 13, et ayant la peur du vide, de voyager sur le dos de l'albatros, dans une boîte de sardine. Durant le voyage, émerveillée quand Bernard est terrifié, elle lui montre son affection et les deux s'endorment l'un contre l'autre.

Au moment de leur arrivée nocturne au-dessus du marécage du diable, Orville doit compter avec les feux d'artifices activés par M. Snoops pour éclairer la zone, passée au crible par Médusa et ses crocodiles, Brutus et Néron, à la recherche de Penny qui s'est enfuit. La queue d'Orville est touchée et les deux passagers tombent, mais leur chute est ralentie par le parapluie de Miss Bianca. Ils tombent alors à proximité d'une petite maison où vit un couple de rats musqués amicaux qui vivent mal la présence de Madame Médusa dans leur marécage. Ils assistent alors à la capture de Penny et de son ours en peluche par Brutus et Néron qui la ramènent sur le bateau à vapeur de leur maîtresse. Pour qu'ils puissent aborder ce navire, les rats musqués leur proposent de voyager sur la petite embarcation de la libellule Evinrude.

À bord du bateau à vapeur, les agents de SOS Société font de leur mieux pour ne pas être remarqués par les bourreaux de Penny, mais le parfum de Miss Bianca finit par être senti par Brutus. Les deux crocodiles poursuivent alors les souris à travers la salle principale du bateau et, lorsqu'ils se cachent à l'intérieur d'un piano à orgues, ils essaient de les faire sortir en pianotant, puis le détruisent et Bernard se retrouve gobé par l'un d'eux devant une Bianca horrifiée. Frustrée par le vacarme, Médusa arrive pour frapper le crocodile qui recrache Bernard. À la vue des souris, Médusa panique et appelle Snoops pour qu'il les tue. Bernard et Bianca manquent de se faire dégommer mais échappent finalement du navire et sont secourus par Evinrude.

Bianca clame qu'elle souhaiterait être plus grande pour donner une bonne leçon à l'horrible Madame Médusa tandis que Bernard met en doute leur capacité à sauver Penny. Bianca lui rappelle que la SOS Société compte sur eux en se remémorant l'hymne.

Ils retournent au navire par le balcon et aperçoivent Penny en train de prier. Lorsqu'elle commence à pleurer, Bernard et Bianca entrent dans la chambre pour la rencontre et la souris hongroise l'a rassure en l'informant qu'ils sont venus la secourir. Si la jeune fille est contente que son message ait été reçu par quelqu'un, elle est déçue de savoir qu'ils n'ont pas amené de personne plus grande ou la police. Bianca lui affirme qu'ils lui doivent coopérer ensemble et avoir confiance. Les trois concoctent alors un plan visant à s'échapper du marécage en emprisonnant les crocodiles dans l'ascenseur du bateau et en subtilisant la voiture de Médusa tout en actionnant les feux d'artifice de Snoops pour faire diversion. Bianca dit à Penny de se préparer tandis que Bernard demande à Evinrude de faire venir les animaux habitant dans le marécage pour les aider.

Le lendemain matin, Bernard et Bianca accompagnent Penny qui se voit forcée de descendre dans le trou noir pour y trouver l'œil du Diable, le diamant que Médusa recherche, cette dernière menaçant de détruire son ours en peluche. Les deux souris descendent avec elle. Bianca est horrifiée par l'atmosphère de la caverne. Penny l'informe alors qu'il s'agit d'une ancienne cachette pirate et qu'elle le sait par la présence du squelette coiffé d'un chapeau pirate avec un sabre implanté dans le ventre à proximité. Après avoir sauvé Bernard d'une chute mortelle, les trois recherchent le diamant dans la caverne et finissent par le découvrir à l'intérieur d'un crâne lorsque Penny l'éclaire avec sa lampe. Les souris essaient de sortir le diamant qui se révèle trop grand. Médusa force Penny à persévérer et la jeune fille finit par ouvrir le crâne avec le sabre pirate tandis que Bernard et Bianca en sortent le diamant. Les trois sont extirpés de la caverne in extremis après que les eaux aient envahi l'endroit et manqué de les noyer dans un tourbillon.

Médusa décide de partir avec le diamant qu'elle a mis à l'intérieur de l'ours en peluche et menace Penny et Snoops avec son fusil. Elle s'apprête à monter sur son véhicule lorsque Bernard et Bianca la font chuter avec une corde. Penny récupère alors son ours en peluche et s'empare de la voiture que Bianca essaie de faire démarrer. Grâce à l'appui des habitants du marécage, Bernard, Bianca et Penny parviennent à s'enfuir, mais Madame Médusa les poursuit en ayant agrippé une corde attachée au véhicule en étant debout sur ses deux crocodiles. Penny et les souris manquent de s'écraser contre le bateau, coulant du fait de l'explosion des feux d'artifices engendrée par leurs alliés, mais survivent ; et c'est finalement Médusa qui est plaquée contre une cheminée après que la corde la liant à la voiture ait lâché.

De retour au siège de la SOS Société à New-York, Bernard, Bianca, le Président et les ambassadeurs observent un reportage à la télévision narrant l'acquisition du diamant au Smithonian Institute et l'adoption de Penny qui remercie chaleureusement les deux souris face au journaliste, provoquant la confusion de ce dernier et l'amusement de la SOS Société. Evinrude arrive alors avec un autre message de détresse. Bianca se propose volontaire avec Bernard, et tous trois partent alors sur le dos d'Orville malgré le fait qu'il s'agisse d'un vendredi 13, Bernard et Bianca se serrant affectueusement avec Evinrude contre eux.

Bernard et Bianca au pays des kangarous (1990)

Dans la suite cinématographique, Bernard, désormais représentant américain officiel de la SOS Société, apparaît d'abord dans une scène où, un soir enneigé, il dîne dans un luxueux restaurant pour petits animaux à New York avec Miss Bianca. Il essaie de faire sa demande en mariage à cette dernière, mais un trou dans la poche de sa chemise, fait que sa bague roule par terre au loin et Bernard doit la récupérer sous une autre table, en la prenant du doigt de pied d'une dame qui croit que c'est son voisin qui lui fait du pied et gifle celui-ci. Bernard est alors interpellé par François, la fourmi responsable de l'établissement, mais il ne l'écoute pas et retourne sûr de lui à la table de Miss Bianca. Celle-ci, après lui avoir demandé s'il a parlé à François, lui affirme qu'elle sait ce qu'il va lui annoncer et qu'elle trouve que c'est une merveilleuse idée qui ne doit pas attendre et qu'ils doivent tout de suite aller l'officialiser au siège de la SOS Société. Bernard croit qu'il s'agit de leur mariage et accepte joyeusement de la suivre avant de se rendre compte au moment du discours que sa partenaire avait à l'esprit une mission de sauvetage en Australie.

Les deux souris doivent aller au pays des kangourous pour sauver un jeune garçon nommé Cody, enlevé par un cruel braconnier du nom de McLeach. Lorsqu'ils vont à la station d'Orville pour lui demander un vol, ils apprennent que c'est Wilbur, le frère d'Orville, qui dirige désormais sa compagnie aérienne. Bernard et Bianca se confrontent alors à un albatros, plus bourdonnant que son frère, qui refuse d'abord de les emmener le soir même du fait des conditions météorologiques, mais accepte rapidement après que Miss Bianca lui ait expliqué qu'ils souhaitent sauver un jeune garçon kidnappé. Bernard est toujours aussi paniqué lors de leur vol avec un Wilbur plus maladroit par rapport à son prédécesseur. Ils font ensuite la connexion avec un volatile plus grand qui n'est autre que l'avion. Ils y dorment profondément dans la soute, Bianca réveillant Bernard d'un baiser sur la joue avant que le maladroit Wilbur ne se couche sur le dos, les écrasant presque. Réveillé, Wilbur plonge dans le vide à Sidney, Bernard insistant alors pour qu'ils prennent le train la prochaine fois.

Plus loin, sur un terrain vague, Wilbur demande l'autorisation de se poser sur le toit à la tour de contrôle, ce qu'elle, en la personne de Jake, une souri kangourou, lui refuse du fait de sa trop grande taille. Bernard essaie faire entendre raison à Wilbur, mais l'albatros n'en fait qu'à sa tête et atterrit avec la plus grande des maladresses. Jake, tombé sous le charme de Bianca, propose de l'aider avec son bagage, ce que Bernard, portant plusieurs valises, demande aussi pour lui-même, mais Wilbur se propose de l'aider avant de ressentir une terrible douleur à la colonne vertébrale et de lui rendre ses bagages.

Les deux souris emmènent Wilbur dans une fourgonnette abandonnée, faisant office d'hôpital tenu par des souris, puis partent à la recherche de Cody. Bernard essaie de lira la carte avec difficulté tandis que Jake lui propose divers chemins aux noms effrayants bien que Bernard fasse remarquer qu'aucun n'est écrit sur le papier. L'autochtone affirme qu'une carte est inutile dans la cambrousse et leur propose de le suivre directement en accompagnant Miss Bianca, Bernard remarquant que leur guide ne sait même pas plier une carte. Plus tard, en chevauchant un wombat, Bernard tombe accidentellement dans un nid de chardons. Alors que Jake est absent, au bord de l'eau, Bianca aide Bernard à enlever les chardons de son dos, et Bernard essaie de la demander en mariage une nouvelle fois, mais le surgissement soudain d'un serpent l'en empêche. Les deux souris sont sauvés par Jake qui attache solidement la gueule du reptile et, en lui parlant durement, l'apprivoise pour qu'il leur serve d'embarcation. Le serpent transporte alors les voyageurs avec Bianca et Jake discutant sur sa tête et un Bernard triste et laissé pour compte au bout. La nuit, ils voyagent à dos de lucioles, Bernard rencontrant des difficultés pour contrôler la sienne.

Le lendemain, les trois souris arrivent au repère de McLeach et rencontrent une gigantesque porte blindée qui finit par s'ouvrir toute seule. Ils observent alors McLeach jeter Cody dehors en lui affirmant que l'aigle femelle qu'il essaie de protéger, Marahute, a été tué par quelqu'un d'autre et qu'il ne lui est donc plus d'aucune utilité à présent. Il laisse apparemment Cody s'enfuir, mais ne manque pas de partager avec Joanna, son iguane, ses prétendues inquiétudes quant à l'avenir des oeufs orphelins de l'aigle. Cody va ainsi sur le chemin du nid de Marahute comme McLeach l'espérait, ce dernier le suivant secrètement à bord de son véhicule monstrueux. Bernard, Bianca et Jake montent rapidement à bord de ce dernier eux aussi, non sans grand risque, Bernard et Bianca manquant de se faire écraser par les grosses roues sans l'intervention de Jake et de son lasso. Arrivés à leur destination, au bord d'une falaise, les souris descendent jusqu'au nid où Cody est allé pour sauver les oeufs de Marahute et le préviennent qu'il s'agit d'un piège tendu par McLeach. L'aigle apparaît alors et McLeach le capture en tirant de son véhicule. Cody se cramponne à la corde du sac où elle est emprisonnée. Bianca et Jake le suivent en s'accrochant à lui, mais Bernard n'arrive pas à les suivre et est laissé sur le nid. Joanna est ensuite descendue avec une corde jusqu'au nid pour dévorer les oeufs de Marahute afin que celle-ci demeure un oiseau d'une espèce rare, mais Bernard se dissimule avec les oeufs, ne laissant que des pierres que le lézard, incapable de manger, jette dans le vide et part.

Wilbur arrive peu après et la souris lui apprend ce qui est arrivé à ses amis. Ne comprenant pas l'inactivisme de Bernard, l'albatros s'apprête à partir les chercher, mais Bernard force l'oiseau à s'occuper des oeufs, qui ont besoin d'être couvés, pendant que lui ira sauver Bianca et les autres.

Bernard suit, exténué, les traces laissés par le véhicule de McLeach, et, voyant qu'il ne pourra les rattraper rapidement, aperçoit un sanglier dormant derrière lui. Il le réveille, et, calmant sa colère, l'apprivoise de la même manière que Jake l'avait fait pour le serpent, afin de pouvoir le chevaucher.

Il retrouve le véhicule au bord de la chute aux crocodiles où le braconnier entend faire descendre Cody avec une corde pour qu'il soit dévoré par les reptiles tandis que Bianca, Jake et Marahute sont prisonniers dans une cage. Il pénètre dans la voiture et subtilise les clés pour que le mécanisme faisant descendre Cody arrête de fonctionner. McLeach descend voir et manque de remarquer Bernard, caché avec les clés sous un pédale. La souris sort ensuite, mais est remarquée par Joanna qui se met à le poursuivre. Bernard parvient à jeter les clés vers ses amis et aperçoit McLeach en train de rompre la corde préservant Cody des crocodiles avec des coups de fusil. Il fait donc demi-tour pour provoquer l'iguane qui le pourchasse alors jusqu'à sauter sur son maître. Les deux manquent de tomber, Bernard les y aidant en poussant d'un doigt le pied de McLeach. Les crocodiles ne font alors plus attention à Cody dont la corde finit par se rompre. Bernard, alerté par Bianca, saute dans l'eau et parvient à attraper le bout de la corde auquel le garçon, en train de couler, est attaché, mais il n'arrive pas à l'attacher aux rochers et les deux tombent dans des chutes où McLeach lui-même vient de perdre la vie. Marahute, libérée, vole à leur secours et les fait atterrir sur son dos. Tous réunis sur le dos de l'aigle, Cody remercie affectueusement un Bernard encore choqué et le rend à Miss Bianca et Jake. Bernard entreprend alors de demander directement sa partenaire en mariage, ce qu'elle accepte avec plaisir et le sert dans ses bras devant un Jake montrant son pouce à Bernard.

Tous en boîte (2001-2004)

Bianca effectue des apparitions furtives à table aux côtés de Bernard dans le club tenu par Mickey et ses amis.

Bianca et Bernard faisaient des apparitions dans les parcs américains dans les années suivants la sortie de leur premier long-métrage, mais n'ont font plus dans ces parcs-là actuellement. Ils apparaissent régulièrement à Tokyo Disney Resort. En 2017, ils font partie de la Cavalcade de la Grande Célébration des 25 ans de Disneyland Paris où ils marchent aux côtés de très nombreux personnages Disney qui apparaissent rarement dans les parcs à thème. Dans un documentaire centré sur les voix françaises de Bernard et Médusa, Roger Carel et Perrette Pradier, Bernard et Bianca viennent les embrasser alors qu'ils voguent sur le navire Mark Twain à Disneyland Paris.

Outre les adaptations de leurs deux longs-métrages, Bernard et Bianca apparaissent dans quelques courtes histoires inédites hollandaises, ainsi que dans L'Histoire infinie, histoire italienne faisant apparaître de multiples personnages Disney de films d'animation.

Conception et animation

L'animation de Bernard dans le premier opus est supervisée par Ollie Johnston, l'un des Neuf Vieux Messieurs. Le jeune Don Bluth a effectué des recherches préliminaires pour le personnage, choisissant une apparence simple et expressive, d'abord nue. L'apparence humanisée est en lien avec les dessins de Garth Williams illustrant les romans de Sharp. Ollie Johnston et Frank Thomas ont choisi cette humanisation pour que l'apparence des deux souris corresponde à leur comportement. L'animateur Andy Gaskill explique que leur corps fut élargi pour avoisiner des proportions plus humaines et la tête fut rapetissée tandis que les pattes de souris furent maintenues. Dans le premier film, le blanc de leurs yeux n'apparaît pas pour arborer la couleur de leur pelage, blanc pour celui de Bianca et ainsi mettre en avant les pupilles noires, ce qui diffère des yeux humanisés d'autres personnages, tels Bambi.

Voix

La voix anglaise de Bernard est celle de l'acteur américain Bob Newhart. Roger Carel, doubleur de nombreux personnages Disney tels que Jiminy Cricket, Pongo ou Winnie l'Ourson, le double en version française. Roger Carel a aussi doublé deux autres souris héroïques : Mickey Mouse et Basil, le personnage éponyme du long--métrage de 1986.

Dans l'œuvre originale

Dans les romans de l'écrivaine anglaise Margery Sharp, Bernard est décrit comme une souris de petite taille, bien bâtie, touffue avec de grands pieds. Il est un peu abrupt, mais bienveillant et courageux. Il est décoré de la Croix Thibault après avoir fait face à des chats et travaille dans une ambassade et devient secrétaire de la Société d'aide aux prisonniers à la fin du premier roman. Dans celui-ci, Les Sauveteurs, paru en Angleterre en 1959, Bernard et Bianca doivent délivrer un poète norvégien prisonnier d'une forteresse tandis que dans le deuxième, Miss Bianca, sorti en 1962, les souris vont aussi délivrer la jeune Penny, enfermée par une duchesse qui aime la torturer pour se distraire.